Connect with us

Divertissement

Olivier Véran dans la tourmente : une lettre inédite de l’ex-ministre de la Santé sur la gestion de la pandémie fait polémique !

Published

on

Ministre de la Santé pendant la pandémie de Covid-19, Olivier Véran a finalement quitté le ministère en mai dernier. Malgré tout, il fait toujours les frais de sa gestion de la crise. Le 2 août dernier, Le Point a même révélé une lettre inédite d’Olivier Véran sur le choix très controversé du rationnement des masques au début de la crise… Il s’agit en réalité d’une lettre écrite par Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, à destination d’Olivier Véran. « Prioriser n’est pas une décision facile, mais c’est la décision la plus respectueuse de nos valeurs. Refuser de décider ne serait pas éthique », lui a-t-il écrit.

On comprend alors que le manque de masques était très important au début de la crise, malgré les déclarations de l’ancien ministre. « Si la protection contre les maladies infectieuses hautement pathogènes à transmission respiratoire relève bien de mesures d’hygiène généralela limitation des stocks de masques nécessite aujourd’hui d’établir des priorités. Il est aujourd’hui indispensable de faire des choix de priorité très stricts sur les secteurs d’activité bénéficiaires de masques. », poursuit Jérôme Salomon, souhaitant à l’époque prioriser la distribution des masques pour le personnel soignant, au front.« En population générale, le port du masque ne sera pas possible. Ce qui sera sans impact sur la santé de nos concitoyens », peut-on également lire.

Lire Aussi  Volodymyr Zelensky craint le pire : ”Si les négociations avec Poutine échouent, cela signifierait qu’il s’agit d’une 3e guerre mondiale”

Dernièrement, Olivier Véran les enchaîne. Le 24 juillet dernier, sur le palteau de LCI, faisait bondir les militants de la NUPES en utilisant des expressions employées pour la première fois par Jean-Marie Lepen. Le porte-parole du gouvernement taclait ouvertement la “gauche pastèque” qui sévit, d’après ses dires, à l’Assemblée nationale. “C’est-à-dire vert dehors et rouge dedans. C’est surtout LFI post-trotskisme avec un petit peu de vernis écolo autour”, précisai-t-il en appuyant sur le fait qu’il y aurait “beaucoup de spécimens” de cette nuance politique au Palais Bourbon…

Laure Bertrand 

À voir également : 

Advertisement

Á La Une