Connect with us

Divertissement

Des migrants illégaux accusés de vi*ler des femmes sud-africaines

Published

on

Un viol collectif commis la semaine dernière contre huit femmes, près d’une mine abandonnée en banlieue de Johannesbourg, a provoqué choc et colère au sein de la population sud-africaine. Une partie de l’opinion publique ne peut s’empêcher de faire un lien entre ces crimes et la présence des migrants illégaux en Afrique du Sud.

Alors que la police a arrêté une soixante de personnes suite à ce drame, des mouvements xénophobes ont refait surface dans le pays.

Pour Pule Mabe, porte-parole de l’ANC cité par Rfi, « il y a un problème de migrants illégaux. Nous avons établi que notre gouvernement doit renforcer les lois et les contrôles, pour qu’on puisse résoudre le problème des sans-papiers qui commettent des crimes horribles ».

« Le sujet de la criminalité et de la violence en Afrique du Sud est extrêmement sensible. On a souvent vu des ministres et des représentants politiques rejeter la faute sur les immigrés. Mais les données suggèrent que la criminalité est moins liée à la question de l’immigration, mais plutôt à l’incapacité du gouvernement à mettre en place des plans stratégiques », commente Lizette Lancaster, chercheuse de l’Institut d’études de sécurité (ISS).

Lire Aussi  Cristiano Ronaldo : voici l’origine de sa fameuse célébration “Siuuu”, et la première fois qu’il l’a faite (vidéo)

Pendant ce temps, les partis d’opposition réclament la démission du ministre de la Police jugé incompétent.

Advertisement

Á La Une