Connect with us

Divertissement

Ghana: 6 étudiants d’une université de renom vi.olent collectivement une étudiante de 1ère année 

Published

on

La police ghanéenne a arrêté six étudiants de l’Université des sciences et technologies Kwame Nkrumah (KNUST) pour avoir vi.olé collectivement une étudiante de première année. 

L’un des suspects, Patrick Ofosu – un étudiant en administration des affaires de 19 ans – serait le petit ami de la victime, qui a orchestré le crime.

Les enquêtes policières révèlent que le jeune étudiant avait envoyé un SMS à sa petite amie lui demandant des relations s3xuelles avec lui et ses amis, ce qu’elle a refusé.

Il l’a ensuite invitée dans sa chambre après l’avoir convaincue qu’il avait annulé la soirée s3xuelle et qu’il ne voulait coucher avec elle qu’en couple. Il a ensuite réussi à convaincre la victime de venir dans sa chambre pour qu’ils puissent avoir des relations s3xuelles seuls en tant qu’amants sans qu’elle ne sache que c’était un piège.

Lire Aussi   Football : le propriétaire du club descend sur le terrain pour changer le tireur d’un penalty qui éviterait la relégation ; la suite est…

En pleine intimité, les cinq autres suspects qui s’étaient embusqués sont entrés dans la pièce et se sont relayés pour agresser s3xuellement l’étudiante.

Cet incident survient à peine une semaine après qu’une autre étudiante du même établissement d’enseignement supérieur aurait été vio.lée par un policier et un étudiant.

Selon 3news.com, les deux suspects ont attiré la victime dans une auberge hors campus, où ils se seraient jetés sur elle, l’auraient vio.lée à tour de rôle et auraient filmé toute l’épreuve. L’incident se serait produit le 20 juillet et l’un des deux suspects a été identifié comme étant Frank Adu Poku.  Lui et l’étudiant de dernière année sont détenus par la police. L’officier a été détenu au poste de police d’Apiadu, tandis que l’étudiant complice a été détenu au poste de police de KNUST.

Lire Aussi  Guerre en Ukraine: La Chine prend une importante décision pour calmer les tensions

Rencontrez Idriss Aberkane au PBC
Advertisement

Á La Une