Connect with us

Divertissement

« Grande gueule à la recherche de limites », « pas assez de travail personnel » : Nabilla vue par ses anciens profs

Published

on

« J’avais des bonnes notes à l’école mais je crois que le divorce de mes parents a déclenché une colère incroyable. On (son frère et elle, ndlr.) s’est retrouvé trop mal tous seuls. On n’avait plus personne, plus d’équilibre Ça a été le vide, c’était terrible ». C’est ce qu’a dévoilé Nabilla Benattia dans la série documentaire que lui a consacré Amazon Prime, en 2021, Nabilla sans filtre.

« Intelligente », « charismatique » et « souvent en colère« 

Devenue star en 2013, grâce à son gimmick« Non mais allô quoi ! »dans les Anges de la téléréalité, sa vie a changé du tout au tout. Et pour le mieux. Comme elle le raconte, Nabilla a beaucoup souffert de ne pas avoir vu son père de ses 13 à ses 23 ans. Et ça s’est vu à l’école aussi. « Ça m’a un peu démoli. Tout le monde a besoin de voir son père. (..) Je me suis sentie seule face à moi même », comme elle l’a avoué pour sa série.

Lire Aussi  Samba Diallo, espoir du foot sénégalais poursuivi par les géants d’Europe

Cet été, nos confrères du Parisien lui consacrent une saga. Et reviennent sur les années étudiantes de Nabilla. Elle qui avoue bien volontiers : « J’ai été choyée et même bien élevée. (…) Je n’ai même pas l’excuse de venir d’un milieu pourri », a laissé un souvenir indélébile à ses profs.

>>

Selon nos confrères, ils la qualifient d’« intelligente », « charismatique » et « souvent en colère« . Le Parisien cite Sson professeur d’histoire, en 5e, qui se souvient : « Les échanges en cours étaient bons. Mais il n’y avait pas assez de travail personnel. Je l’asticotais pour qu’elle réagisse ».

Au final, on se souvient surtout d’une « grande gueule à la recherche de limites », qui n’avait finalement qu’une ambition, c’était de devenir une « star ». Et parce que les chiens ne font pas des chats Nabilla a aujourd’hui passé le flambeaux !

Lire Aussi  Astro 2022 : ces 3 signes vont enfin être heureux, voici pourquoi

« On est sur un très gros caractère, je crois que c’est un peu du mien »

Maman de deux garçons, Milann, 2 ans, et Leyann, 2 mois, elle a avoué il y a quelques jours sur son compte Snapchat que le dernier la rendait dingue. S’adressant directement au bébé, elle a plaisanté face caméra : « Comment ça va aujourd’hui ? On crie sur sa maman, on n’est pas content, on lui fait pipi dessus quand elle change la couche, on lui tire les cheveux… On sait se faire entendre ici. Là on est sur un très gros caractère, je crois que c’est un peu du mien ».

F.A

Advertisement

Á La Une