Connect with us

Divertissement

L’affaire qui remue les Français : chassé du lit de sa patronne, un ouvrier de 30 ans en fuite a été retrouvé au fond d’un canal…

Published

on

C’est un fait divers qui a remué la France. Brice Louge, disparu depuis le mois de février dernier, a été retrouvé mort, ce 2 août, dans le canal de Camon, en Haute-Garonne. Sa voiture, une Clio-Campus a été repêchée par 5 mètres de profondeur, par la brigade fluviale franco-allemande.

Suicide, accident ou crime ?

A 30 ans, la victime était un ouvrier agricole et « homme à tout faire », chez le même employeur depuis plus de 10 ans. Tout a basculé pour lui dans la nuit du 19 au 20 février. Ce soir là, il a été surpris au lit avec sa patronne, par le fils de cette dernière. Il s’était alors volatilisé du village de Labarthe-Rivière.

Bastien, 24 ans, le fils de Nadine, 52 ans, lui aurait hurlé dessus, peu de temps avant : « Sors de nos vies ! Ne reviens plus jamais, tu es viré ! » lui aurait-il dit. Comme nos confrères du Parisien le rapportent, « plus personne ne l’aurait vu par la suite, et son téléphone demeure depuis introuvable ».

Lire Aussi  Concert KS Bloom au Cameroun: les raisons du flop de cet évènement

>> A voir aussi : Cinéma : un acteur français césarisé accusé de double meurtre

Maintenant que son corps sans vie a été retrouvé après des mois de recherche, la police se demande s’il s’agit d’un suicide, d’un accident ou si Brice Louge a été tué. Il faut savoir que le canal de Camon avait déjà été sondé ces derniers mois par les forces de l’ordre, sans succès. Ce n’est que cette semaine que la voiture et l’homme y ont été retrouvés.

Une autopsie est actuellement en cours pour déterminer si Brice Louge était déjà mort en chutant dans l’eau (les médecins chercheront donc si ses poumons contiennent de l’eau ou non). La voiture de son côté est abîmée, « peut-être en raison des intenses courants du cours d’eau », précise le Parisien.

Lire Aussi  Niger : la police saisit plus 19 millions de faux billets et un chèque de 10 milliards de FCFA

« Le corps est plutôt bien conservé »

Pour ce qui est du cadavre, les journalistes rapportent que « le corps est plutôt bien conservé malgré son séjour dans l’eau depuis cet hiver. Seules quelques parties semblent altérées ». Et d’ajouter : « Les premières constatations visuelles ne permettent pas de déterminer la présence d’un impact de balle ou de traces de coups ». Une affaire qui n’a pas encore révélé tous ses mystères…

F.A

Advertisement

Á La Une