Connect with us

Divertissement

Le Star Feminine Band du Benin milite pour un autre regard de la société vis-à-vis des femmes

Published

on

Rare sont les groupes d’artistes féminines africaines qui percent dans leur musique du fait des considérations culturelles et de la tradition. La musique est considérée dans beaucoup de sociétés comme une affaire d’homme. Pour changer le regard des gens sur les femmes qui font de la musique, André Balaguemon a fondé un groupe dénommé le Star Feminine Band qui forme des jeunes filles a la musique. Au sein de l’orchestre, elles sont formées à la guitare, au clavier, à la basse, la batterie, et les percussions, ce qui reste encore moins fréquent.

André Balaguemon, natif de Dassa, vaste commune située au centre-est du pays a forme après une longue expérience comme musicien au sein de multiples groupes, le Star Féminine Band, dont la fiévreuse et énergétique bande-son a su séduire Born Bad, label spécialisé dans les outsiders de la musique. Celui qui se définit comme homme-orchestre a commencé par la trompette, avant de jouer de la guitare, et à se mettre au clavier. André Balaguemon a choisi de devenir un médiateur culturel, afin d’utiliser la musique comme un vecteur pour promouvoir le changement des mentalités. En particulier le regard sur les femmes trop souvent astreintes à une condition définie par les canons de la tradition. ‘’C’est une manière de faire réfléchir tout le monde sur la place de la femme dans notre société, au-delà même de la musique. Les femmes sont marginalisées, humiliées, et même battues, chez nous et un peu partout dans le monde. Et cette réalité est encore plus forte dans le nord du Bénin, où les femmes n’ont pas accès par tradition à certaines activités », expliquait André Balaguemon.

Lire Aussi  Les écouteurs sans fil nuisent-ils à votre cerveau ? Voici l’avis d’un médecin

Le Star Feminine Band, crée en 2016 est composé de jeunes filles âgées entre 10 et 16 propose une musique moderne s’inspirant de la tradition, et sur laquelle elles chantent la femme africaine. Les sept musiciennes qui le composent sont les plus anciennes élèves d’André Balaguemon. Elles jouent une musique que des oreilles occidentales décriraient comme du rock africain.

Récemment, le Star Feminine Band a dévoilé un nouveau clip intitulé « Le Mariage Forcé », un thème en parfaite adéquation avec les causes soutenues par le groupe. Dans un de ses derniers rapports l’UNICEF alarmait ainsi en juin dernier sur les 130 millions de femmes mariées avant d’avoir atteint l’âge adulte en Afrique. L’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Centrale compteraient à elles seules, presque 60 millions de ces jeunes femmes mariées de force.

Lire Aussi  CAN : Comme le jour où Mbappé Léppé voulait sauver le Cameroun

 

http://<iframe width= »560″ height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed/rs8pqbnRyQE » title= »YouTube video player » frameborder= »0″ allow= »accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture » allowfullscreen></iframe>

 

A lire aussi : The Woman King, le royaume du Dahomey à l’honneur

Jeunesse Global c'est quoi ?
Advertisement

Á La Une