Connect with us

Divertissement

Portée disparue, voici où se trouve Pulchérie Gbalet

Published

on

De retour du Mali, Pulchérie Gbalet n’a pu regagner son domicile. La présidente de l’ACI (Altenative citoyenne ivoirienne) n’était pas joignable. Ses proches ne savaient pas où se trouvait la militante de la société civile. On en sait davantage sur cette affaire.

Pulchérie Gbalet « détenue à la préfecture de police »

Pulchérie Gbalet s’était envolée pour le Mali le mercredi 27 juillet 2022. La fondatrice de l’ACI avait pour ambition de recueillir des informations portant sur le dossier des 49 militaires ivoiriens détenus à Bamako. Elle a eu des échanges avec la société malienne. La patronne de l’Alternative citoyenne ivoirienne a notamment rencontré Sidi El Moctar, le président d’Unis pour le Mali, membre de Yerewolo.

Mercredi 3 août 2022, Pulchérie Gbalet est revenue de son périple malien. Alors que ses proches se préparaient à lui réserver un accueil chaleureux, la jeune dame était introuvable. En effet, des nouvelles ont annoncé qu’elle aurait été cueillie par les forces de l’ordre à sa descente d’avion. Où se trouvait donc Pulchérie Gbalet ?

Lire Aussi  Une affaire de 40 millions de FCFA crée la polémique entre la France et le Cameroun

Il a fallu attendre le jeudi 4 août 2022 pour avoir des nouvelles de l’ex-pensionnaire de la MACA (Maison d’arrêt et de correction). Selon une information publiée par son service de communication, dès son arrivée du Mali, Pulchérie Gbalet a été interpellée puis conduite à la préfecture de police d’Abidjan.

« Bonjour à tous, notre icône nationale se porte bien. Elle est détenue à la préfecture de police. Restez à l’écoute pour connaître les motifs de son arrestation », pouvait-on lire dans une note. Pulchérie Gbalet avait déjà fait un tour à la case prison en 2020 à la suite de son appel à manifester contre le 3e mandat d’Alassane Ouattara. Elle est sortie de prison en avril 20212.

Il y a quelques jours, la militante ivoirienne faisait savoir qu’elle était victime de menaces. «  »Permettez-moi de dire à tous ceux qui me menacent ou qui m’insultent que le destin le plus sûr pour chacun de nous, c’est la mort et heureusement que c’est DIEU SEUL qui en décide. Sachez que vous ne me faites pas peur. Je travaille dans la VÉRITÉ pour le peuple et pour la justice. J’irai JUSQU’AU BOUT DE CE COMBAT pour un mieux être du peuple », a-t-elle dit.

Lire Aussi  Incroyable : pour la première fois, Gims publie clairement une photo de lui sans lunettes et enflamme la toile

Partager:

Advertisement

Á La Une