Connect with us

Divertissement

Ces 10 photos de présidents français en vacances à Brégançon qui ont fait le buzz !

Published

on

À mi-chemin entre Marseille et Nice, à quelques dizaines de kilomètres de Saint-Tropez, dans le sublime village varois de Bormes-les-Mimosas, le Fort de Brégançon se reflète dans les eaux turquoise de la Méditerranée. Juché sur un piton rocheux, ce fier géant de pierre a non seulement la chance unique de faire face aux îles d’Hyères, de Port-Cros et du Levant, mais aussi d’être la résidence officielle d’été des chefs d’États français. Un privilège qu’il doit au Général de Gaulle, qui, dans les années 60 déclare Brégançon lieu de villégiature estival pour le président de la République, et fait engager des travaux confiés à un architecte de la marine nationale qui dureront trois ans. Mais si ce petit coin de paradis niché entre bougainvilliers et autres mimosas a été le cocon des dirigeants et de leurs familles, il a également abrité certains secrets, certains scandales et précipité la chute de certains de ses habitants.

Après le passage du premier président de la République qui avait fait venir un lit à sa taille, Georges et Claude Pompidou ont donné un coup de jeune à la demeure bourgeoise. Avec leur goût certain pour le design et l’art contemporain, ce couple de jet-setteurs a fait entrer les plus grands avant-gardistes de l’époque dans la demeure présidentielle. Une modernité balayée par les plus « tradi’ Giscard d’Estaing qui ont redonné au style Louis XV ses lettres de noblesse. L’ancien ministre de l’économie a même fait aménager une plage artificielle afin d’échapper aux yeux des paparazzis.

Lire Aussi  Karim Benzema : l’attaquant drague ouvertement …

De son côté, François Mitterrand sera rarement photographié au Fort de Brégançon auquel le premier président de gauche lui préférait Latché dans les Landes ou Gordes dans le Vaucluse. Le mari de Danielle y mettra une seule fois les pieds à Brégançon pour recevoir le chancelier Kohl en 1985. Son successeur dira « s’emmerder » dans ce petit village où la pinède surplombe les eaux turquoise du Lavandou. Mais Jacques Chirac aura rendu l’une de ses haltes mythiques puisque l’ancien leader du RPR a été photographie dans son plus simple appareil un matin où il venait admirer la vue.

Quant à Nicolas Sarkozy, il préférera rapidement s’installer non loin de là, dans la somptueuse demeure de famille de son épouse Carla Bruni, située à la pointe du Cap Nègre. Après lui, François Hollande y prend ses quartiers juste après son élection en 2012. Mais ce premier été sera déjà celui de trop pour le compagnon de Valérie Trierweiler à qui on a reproché un tantinet trop d’oisiveté dans le Var après son élection.

Lire Aussi  Malaise à Manchester United : Ole Gunnar Solskjaer et ces 5 stars sous le coup de balai

Arrivé dans la soirée du vendredi 29 juillet à Bormes-les-Mimosas, Emmanuel Macron semble lui jouir des plaisirs simples de la côte varoise. Il n’a d’ailleurs pas hésité à prendre un bain de soleil sportif. Comme l’a rapporté Var Matin, le président de la République s’est offert une sortie en canoë mercredi 3 août, à 18 heures. Un aller-retour torse nu sur la Méditerranée d’une vingtaine de minutes, dans son embarcation bleu-blanc-rouge, qui a ravi les paparazzis présents pour immortaliser l’événement.

T.C

À voir aussi : Emmanuel Macron torse nu ? Vladimir Poutine évoque un « spectacle dégoutant » !

Advertisement

Á La Une