Connect with us

Divertissement

Mali : des « soldats blancs » impliqués dans la mort des civils à Ségou

Published

on

Un rapport de l’Organisation des Nations Unies indique que l’armée malienne et des « soldats blancs » seraient impliqués dans la mort de 33 civils dont 29 Mauritaniens et 4 Maliens, dans la région de Ségou, près de la frontière mauritanienne. Cet incident qui remonte en début du mois de mars avait suscité indignation et interrogations.

Une enquête conjointe a été menée par des autorités mauritaniennes et maliennes sur ce drame. Cependant, les résultats n’ont pas été rendus publics.

Sur la base de témoignages rassemblés par le groupe d’experts, des soldats blancs étaient arrivés dans le village de Robinet El Ataye, où se trouvaient des éleveurs maliens et mauritaniens. Les hommes, y compris les adolescents, ont été rassemblés par ces soldats. Un groupe des FAMA (Forces armées maliennes) serait ensuite arrivé, aurait frappé les hommes attachés avec « les bâtons utilisés par les bergers », puis libéré les plus jeunes, et emmené 33 hommes – 29 Mauritaniens et 4 Maliens. Des maisons ont également été pillés.

Lire Aussi  Sidiki Diabaté : « Nous voulons que vous changiez d’avis », le message fort de l’artiste à Macky Sall

Des proches ont découvert leurs corps le lendemain à quelques kilomètres de l’endroit où ils ont été enlevés. Ils avaient été abattus puis brûlés.

Selon les témoins du rapport de l’ONU, il a été question de soldats à la peau blanche, les soupçons pèsent sur les mercenaires russes du groupe Wagner.

Ils vendent à ta place !
Advertisement

Á La Une