Connect with us

Divertissement

Maeva Ghennam : sa danse jugée trop sexy lui vaut beaucoup de critiques

Published

on

Maeva Ghennam est souvent dans les polémiques ces derniers temps sur les réseaux sociaux. Il y a peu, une vidéo d’elle dansant très sexy en soirée n’est pas passée inaperçue, et les internautes n’ont pas hésité à critiquer la jeune femme. On dit tout !

Maeva Ghennam se livre sur sa mésaventure en France

Pour les célébrités, la France ne représente le lieu le plus sécurisé. En effet, de nombreuses stars et candidats dénoncent l’insécurité en France pour les personnes aisées, et il y a peu, Maeva Ghennam a failli en faire les frais… une nouvelle fois ! En effet, pour rappel, la jeune femme avait été agressée devant son domicile de Marseille, avant de décider d’aller s’installer à Dubaï.

Mais depuis peu, Maeva a dû rentrer en France afin d’y rester un moment (beaucoup pensent que la jeune femme serait dans l’interdiction de rentrer à Dubaï pour l’instant.) Et il y a peu, alors qu’elle se trouvait dans son hôtel parisien, Maeva a failli se faire braquer une nouvelle fois. « J’ai failli me faire braquer. Et heureusement que j’étais bien entourée et qu’ils n’ont pas réussi. Mais dinguerie, j’ai eu la peur de ma vie. Il faut que je vous raconte du début, vraiment. Hier soir j’arrive à l’hôtel et moi comme une conne j’avais une montre. J’arrive à l’hôtel et là je vois deux jeunes ils me reconnaissent. Jusqu’ici tout va bien, ils me disent « ah Maeva Ghennam, Maeva Ghennam, » et tout. Jusqu’ici tout va bien, eux ils étaient en train de prendre une chambre d’hôtel. Déjà eux ils sont dans une m*rde. » Explique-t’elle.

Lire Aussi  Arthur papa fier : sa fille Manava, 7 ans, les cheveux très longs et déjà très élancée !

Une histoire qui aurait pu mal finir

Avant d’ajouter : « Vers 2h30 du matin ça tape à ma chambre. Et moi je n’ouvre pas, je sais que je n’attends personne. Enfin je n’ouvre pas, je n’ai pas commandé de Room Service je n’ouvre pas. Et ce matin il y a 10 personnes qui sont à l’hôtel. Il y a des mecs qui sont à l’hôtel, avec un casque, un masque. Alors que le masque ce n’est même plus obligatoire en France et des lunettes.« 


Maeva Ghennam : sa danse jugée trop sexy lui vaut beaucoup de critiques

Puis de continuer : « Sauf que moi l’hôtel je en suis pas toute seule, il y a des gens qui sont avec moi. Et du coup ben ils les ont vu. Et en fait heureusement que j’ai été tout de suite mise en sécurité. La p*lice est venue, ils m’ont escortée jusqu’à la où je devais aller. Ils ont voulu me faire ma montre, sauf qu’en fait s’ils ont pris la chambre c’est qu’ils ont donné leur nom. Donc on va les retrouver. Là il y a la p*lice qui veut me voir pour m’interroger. Je vous jure mes bébés j’ai eu la peur de ma vie. En fait tout m’est remonté de mon premier braquage qui m’a traumatisée. Tout est remonté. Je me revoyais revivre ça et tout. Horrible… » 

Maeva Ghennam, au coeur d’une polémique autour des injections

Mais si Maeva Ghennam a l’habitude de se retrouver dans les polémiques, il y en a une en revanche qui a fait grand bruit. Il y a quelques jours, la célèbre candidate a fait la promotion d’injections à la maison par une certaines Anya. Et très vite, le compte @vosstarsenréalité a dénoncé cette promotion : « Si Maeva Ghennam pouvait arrêter de partager sur ses réseaux sa « copine » Anya qui pratique la médecine de manière ILL*GALE en France, ce serait vraiment top. Rappel : les injections d’acide hyaluronique ne doivent être pratiquées que par des médecins formés et déclarés à ODM »

Lire Aussi  Man United : le message retentissant de Cristiano Ronaldo après la victoire à Leeds

Avant que la célèbre candidate Angèle Salentino ne prenne la parole à son tour. En effet, très vite, cette dernière n’a pas hésité à dénoncer les pratiques de la praticienne en question : « Attention, surtout n’allez pas chez cette femme !!! J’ai fait cette erreur. Elle injecte ILLÉGALEMENT chez elle et pousse à vous faire injecter plus que vous ne le voudriez. Elle m’avait défigurée à l’époque ! » Met-elle alors en garde.

Maeva Ghennam, sa vidéo dansant trop sexy ne passe pas !

Avant de raconter plus en détails : « Il y a un an, j’ai fait une très très grosse bêtise. Je suis allée me faire injecter chez cette femme, car une copine me l’avait conseillée. J’arrive sur place, je vois que ça se passe dans un appartement en Airbnb. Je comprends alors que c’est ill*gal. (…) À la base, j’y étais allée uniquement pour mes lèvres. Je voulais faire un volume russe très léger. Arrivée chez elle, elle a voulu me faire la jaw line et j’ai fini par dire oui. Elle m’a littéralement défigurée ! Elle veut juste faire son fric ! J’ai été lynchée sur les réseaux, car je ne ressemblais plus à rien. Je vais afficher les photos même si c’est la honte ! J’ai été très mal et j’avais perdu confiance en moi… J’ai dû attendre un an et quatre mois.« 

Lire Aussi  Liza Minnelli en fauteuil roulant : la diva repérée en petite forme...

Mais si la célèbre candidate refait parler aujourd’hui, c’est parce que pour Maeva Ghennam ça ne s’arrête plus. Entre les polémiques et les scandales, la jeune femme semble en avoir fait un quotidien. Et il y a peu, une vidéo d’elle a très vite fait le tour de la Toile et choqué les internautes. En effet, accompagnée de Lily Dubaï dans la vidéo, la jeune femme danse sexy en dévoilant une partie de sa poitrine. Et très vite, les internautes n’ont pas manqué de commenter en s’insurgeant face aux images. Très remontés, ils n’ont alors pas manqué de critiquer le comportement de la jeune femme, qui pour eux auraient dû être censurée ! « J’aimerais comprendre ! Où commence le droit de censure des réseaux sociaux. Un avortement on dénonce, 2 greluches qui sortent leurs nénés… rien ????? » Écrit à ce propos le compte @les2pestouilles.



Maeva Ghennam jugée insupportable par Anaïs Camizuli ? Elles se taclent fort !

Maeva Ghennam jugée insupportable par Anaïs Camizuli ? Elles se taclent fort !


Maeva Ghennam : sur les réseaux sociaux, la marseillaise a taclé Anaïs Camizuli. Mais cette dernière ne s’est pas laissée faire ! On vous dit tout.

Lire la suite

Á La Une