Connect with us

Divertissement

Le tombeau des Askia au Mali : voyage dans l’histoire d’un site emblématique

Published

on

L’adage « A tout seigneur, tout honneur » est l’illustration parfaite du spectacle que vous verrez à Gao ! Le tombeau des Askia forme un splendide complexe construit par le très célèbre Askia Mohammed. C’est une bâtisse qui témoigne de la richesse et de la notoriété de l’empire Songhaï qui s’était enrichi par le commerce de l’or et du sel.

Vous visiterez ainsi une belle architecture aux bâtiments exceptionnels. Au sein de la sympathique population locale, vous réaliserez l’envergure du site qui revêt une importance culturelle incroyable. Apprêtez-vous donc à voir un des plus formidables œuvres des Askia.

Le site du tombeau des Askias, construit en terre en 1495 par l’empereur Askia Mohamed, comprend un tombeau pyramidal et une mosquée. Celle-ci, l’une des plus grandes de la ville, est encore utilisée par les habitants. Classé au patrimoine mondial en 2004, le site a été ajouté en 2012 sur la liste du patrimoine en péril, en raison du conflit armé qui commençait alors à affecter le Mali et qui se poursuit aujourd’hui.

Lire Aussi  Un acteur hollywoodien emprisonné pour 650 millions de dollars de film à la Ponzi
Le site du tombeau des Askias, construit en terre en 1495 par l’empereur Askia Mohamed

Askia Mohammed, l’empereur bâtisseur

Légende de Askia Mohammed

Askia Mohammed était un homme d’État et chef militaire qui a pris le trône de l’Empire Songhaï en 1493. Il était un souverain très compétent qui a introduit un système administratif efficace sur les terres de son empire tentaculaire, l’un des plus grands États de l’histoire de l’Afrique. Il a divisé Songhaï en provinces, chacune avec son propre gouverneur, et a créé de nouveaux postes pour les directeurs des finances, de la justice, de l’intérieur, de l’agriculture, de l’eau, etc.

Il a également crée une armée permanente sous le commandement d’un général et nommé un amiral pour commander sa flotte de canots de guerre. Lorsque Gao est devenue la capitale officielle de l’Empire et que l’islam a été adopté comme religion officielle, Askia Mohammed a ordonné la construction de ce qui est maintenant connu comme le tombeau des Askia.

Lire Aussi  Mélanie ORL trahie par son ex Greg Yega ? La Toile en est certaine

Une structure unique

La pièce maîtresse du complexe est la structure pyramidale de 17 mètres de haut, aujourd’hui considérée comme le plus bel exemple restant des traditions monumentales de construction de boue de l’Empire Songhaï. Le style est unique au Sahel ouest-africain et représente une fusion de la tradition islamique et des pratiques de construction locales, qui devaient s’adapter à l’environnement.

Askia Mohammed, a finalement été mis au repos et scellé à l’intérieur de la tombe après une querelle familiale aux proportions épiques. Vers la fin de son règne, Mohammad était vieux et à moitié aveugle, sans personne à ses côtés à part son fidèle ami, serviteur et conseiller, Ali Folen. Sachant que leur père perdait son emprise sur l’empire, les enfants de Mohammad ont commencé à se battre entre eux.

Lire Aussi  Fait divers : Abandonné sur les rails, un bébé survit au passage du train

Son fils aîné, Moussa, a renversé Mohammed en 1529 lors d’un coup d’État sans effusion de sang et a banni son père sur une île de la rivière infestée de moustiques et de crapauds. Moussa a tué quelques-uns de ses propres frères et au moins 25 de ses cousins avant que ses propres frères ne le fassent assassiner en 1531. Ce n’est qu’en 1537 que le fils de Mohammed et troisième successeur, Askia Ismaïl, rappelle son père à Gao. Mohammed est décédé un an plus tard et a été enterré à l’intérieur du Tombeau des Askia, qui est aujourd’hui l’une des mosquées les plus importantes et les plus vénérées de toute l’Afrique de l’Ouest.

Advertisement

Á La Une