Connect with us

Divertissement

Le Nigeria devient le premier pays à interdire officiellement les mannequins étrangers et les voix off dans les publicités

Published

on

Le ministère fédéral nigérian de l’Information et de la Culture a annoncé la semaine dernière que le Conseil nigérian de réglementation de la publicité (ACRON) avait interdit totalement l’utilisation de mannequins étrangers et d’artistes voix off dans les médias nigérians à partir d’octobre. Selon une déclaration partagée par le ministère sur Twitter, l’interdiction couvrira tous les acteurs non nigérians, y compris les acteurs blancs qui sont principalement apparus dans les publicités télévisées du pays pendant des années. L’annonce signale un changement dans le sentiment national vers la volonté de reprendre le récit de la représentation dans la population autochtone du pays.

A propos de la nouvelle interdiction, Steve Babaeko, président de l’Association des agences de publicité du Nigéria, a déclaré : « Il y a dix à vingt ans, si vous cochiez les publicités, je dirais qu’elles étaient presque à 50/50 en termes de visages étrangers. et toutes les voix off avaient des accents britanniques. » Selon la publication, même avant l’annonce de l’interdiction générale, les entreprises devaient payer un tarif de 100 000 nairas (environ 236 dollars) pour chaque modèle étranger utilisé dans une publicité. Pourtant, la plupart des marques nigérianes étaient plus enclines à utiliser des visages étrangers dans leurs publicités, avec des voix off aux accents britanniques.

Lire Aussi  Zouan-hounien: La colère toujours vive contre la mine de Floleu (SMF)

Même si la nouvelle interdiction suscite une réaction mitigée sur les réseaux sociaux, elle reste quand même saluée par certains nigérians. Les recettes publicitaires peuvent atteindre jusqu’à 400 millions de dollars par an si l’on en croit le ministre de l’information. 

A lire aussi : Le cinéma africain à la conquête du monde

Advertisement

Á La Une