Connect with us

Divertissement

Côte d’Ivoire- Prêts automobiles: Les mauvais payeurs vont retourner les véhicules

Published

on

En visite de travail dans les régions du Tchologo et du Poro (nord de la Côte d’Ivoire) du 15 au 17 septembre 2022, le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné a rencontré les transporteurs du Tchologo et du Poro, respectivement le vendredi 16 septembre 2022 à Ferkessédougou et le samedi 17 septembre 2022 à Korhogo.

Prêts Automobiles : Amadou Koné interpelle les mauvais payeurs du Poro et Tchologo (Côte d’Ivoire)

De ces rencontres il ressort de façon générale que 10 entreprises dans le Tchologo et 57 dans le Poro traînent pour beaucoup à rembourser les prêts contractés dans le cadre du renouvellement du parc automobile. Aussi, si l’indisponibilité de certaines pièces détachées, notamment pour le modèle de cars de 26 places (MITR) est avérée, il faut noter la mauvaise foi de nombreux transporteurs qui gardent par devers eux les recettes d’exploitation des véhicules. C’est l’amer constat fait par le ministre Amadou Koné au cours de ces deux rencontres. « Les mauvais payeurs vont retourner les véhicules. Tous les dégâts causés sur les véhicules seront à leurs frais », a-t-il averti.

Lire Aussi  Ça bouge au FC Barcelone : le club se prépare à accueillir un “nouveau Neymar”

Dans le cadre du projet de renouvellement du parc automobile initié par le ministère des transports et à l’instar de leurs collègues des autres régions du pays, 57 entreprises de transport routiers de la région du Poro ont pu bénéficier de 66 véhicules pour un prêt global de 3,2 milliards de fcfa. A la date de juillet 2022 elles peinent à rembourser correctement selon le chronogramme établi. Dans la région du Tchologo ce sont 10 entreprises qui ont reçu un total de 12 véhicules d’une valeur globale de 447 millions de fcfa. Et la situation est presque pareille que dans le Poro.

« L’Etat a fait une commande de 3600 véhicules dans le cadre du renouvellement du parc automobile en Côte d’Ivoire pour un investissement global de 100 milliards de fcfa. Heureusement que nous avons engagé que 25% de la commande pour la première étape de distribution. Ici dans le Poro et Tchologo, on entend des gens dire que c’est le fruit de leur combat voilà pourquoi ils refusent de rembourser alors qu’ils ont signé un contrat portant prêt auprès des banques. Nous n’allons pas accepter que 60 entreprises compromettent la poursuite de l’opération. Pour cela, non seulement des poursuites Judiciaires seront engagées contre elles mais elles vont retourner les véhicules et payer si éventuellement les véhicules ont subi des dégâts », a insisté le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné.

Lire Aussi  Libération des 49 soldats ivoiriens : Yodé et Siro se confient à Ouattara

Il a en outre félicité les entreprises de transports de Bouaflé et Bouaké qui sont à un taux de remboursement de 80%. Seules les entreprises professionnelles bénéficieront de l’accompagnement de l’Etat. « Le président de la République consent beaucoup d’efforts pour assainir le domaine des transports. Toutes les infrastructures et équipements routiers et les nombreuses réformes faites sont dans l’intérêt de la Côte d’Ivoire mais particulièrement dans l’intérêt des transporteurs. Je suis le ministre des transporteurs mais également le ministre des usagers de la route, des personnes et des marchandises transportées. Je voudrais féliciter le haut conseil du patronat des entreprises du transport pour le bon travail fait auprès des transporteurs et qui a permis de faire baisser considérablement le nombre des accidents et de personnes tuées. Nous devons continuer à travailler en toute confiance pour que tout ce que vous rêvez puisse se réaliser. Et pour continuer à bénéficier de l’accompagnement de l’Etat, il faudra non seulement se conformer aux nouvelles réglementations en matière de sécurité et du civisme routier mais se professionnaliser », a fait savoir Amadou Koné. Il a annoncé la tenue très prochaine des états généraux du secteur des transports routiers afin de mieux outiller les transporteurs et rendre solides et compétitives les entreprises de transports routiers.

Lire Aussi  Singuila : l’impressionnante démonstration de force de la star

Sercom Ministère des Transport

Advertisement

Á La Une