Connect with us

Divertissement

Drame : un père brûle à mort son fils de 12 ans qui n’avait pas fait…

Published

on

Un père a brûlé son fils à mort à la maison après que le garçon n’a pas pu répondre à une question dans son travail scolaire.

L’horrible incident s’est produit dans l’appartement de la famille à Karachi, au Pakistan.

Le père, un certain Nazir Khan, s’est mis en colère parce que son fils de 12 ans ne parvenait pas à faire le travail qui lui était demandé.

Nazir a alors versé du kérosène sur Shaheer Khan et a allumé une allumette, dans le but de terrifier le garçon pour qu’il termine ses devoirs.

Malheureusement, ça s’est enflammé et a mis le feu à l’enfant.

Entendant les cris de son garçon, la mère Shazia s’est précipitée dans la pièce où les deux parents ont jeté des couvertures et des vêtements sur l’enfant en feu dans une tentative désespérée d’éteindre les flammes.

Lire Aussi  Guinée/ Premières violentes manifestations sous le règne du Colonel Doumbouya

L’enfant de 12 ans a subi de graves brûlures à la suite de l’incident survenu dans la ville d’Orangi, le 14 septembre 2022, et a été immédiatement transporté à l’hôpital.

Après cet incident horrible, Shazia a pris deux jours pour pleurer la mort douloureuse de son fils, avant de décider de porter plainte contre son mari.

La police a arrêté Nazir le 17 septembre, et il restera en détention jusqu’à une audience au tribunal le 24 septembre prochain.

Selon les médias pakistanais, l’officier de police local, Salim Khan, a déclaré que Nazir s’est mis en colère lorsque Shaheer a insisté pour sortir faire voler un cerf-volant au lieu de faire ses devoirs.

Le père a exigé que son fils réponde à une série de questions concernant ses devoirs, auxquelles le garçon de 12 ans a donné des “réponses insatisfaisantes”.

Lire Aussi  Guerre en Ukraine: la Russie accuse les États-Unis de faire traîner la guerre

L’article Drame : un père brûle à mort son fils de 12 ans qui n’avait pas fait… est apparu en premier sur RDJ.

Advertisement
Advertisement

Á La Une