Connect with us

Divertissement

Judith, la soeur de Gad Elmaleh, se lance dans la littérature : ce que son célèbre frère, ému, en pense vraiment !

Published

on

Gad Elmaleh en compte des femmes qui l’ont marqué dans sa vie. À commencer par la reine Elizabeth II, décédée le 8 septembre dernier, qui l’a touchée de près et chamboulée tous ses projets. Mais aussi, et surtout, sa sœur Judith Elmaleh, qui vient de sortir son premier livre. Pour célébrer ça, le comédien lui a fait un petit coup de promo sur son compte Instagram mêlé à une belle déclaration, destinée à elle et une autre femme de sa famille. « C’est une grande émotion de partager avec vous l’annonce de la parution du premier roman de ma sœur d’amour Judith Elmaleh », a-t-il commencé par écrire. Avant de poursuivre : « Bien sûr parce que c’est ma sœur. Et encore plus fort d’ailleurs car j’ai vécu de près son engagement, ses efforts et toute la force et le courage qu’il faut pour accoucher d’une première œuvre. Après avoir écrit pour les humoristes, le théâtre, la télévision. Judith signe un roman poignant sur l’histoire de notre grand-mère : Une femme digne, forte, courageuse et secrète……Une reine« .

 

Dans la famille de Gad Elmaleh, on compte aussi son plus jeune fils, dont il a parlé à cœur ouvert dernièrement dans le podcast « À voix nue ». Une relation père-fils pleine de regrets… L’acteur ayant parfois davantage privilégié sa carrière à ses enfants. « C’est long trois ans avec des allers-retours en avion. Avec le décalage horaire, le petit, il te voit, tu es un zombie, tu ne peux même pas jouer avec lui, tu t’endors pendant que tu lui parles… », s’est-il souvenu avant de reconnaître : « Il y a des fois où j’ai senti que je n’étais pas au top. Il y a des fois où j’aurais pu annuler un truc ». Eh oui, avec le succès, Gad Elmaleh s’est exilé aux États-Unis, comme d’autres célébrités françaises, et la distance n’a pas servi ses relations familiales. S’il avoue ses erreurs, il affirme être de nouveau au plus proche de ses enfants, ici en France. « Une des raisons pour lesquelles je suis rentré des États-Unis c’est que, le petit, je ne le voyais pas grandir », a-t-il assuré.

Laure Bertrand

À voir également : 

Lire Aussi  Dubai porta potty: a disgusting video showing female influencers engaging in scatophilic acts in Dubai scandalizes the web
Advertisement

Á La Une