Connect with us

People

Laura Smet : Son mari Raphaël, un « geek » ? Rares déclarations à son « ange gardien » devenu son associé

Published

on

Théâtre, cinéma, production, réalisation… A 39 ans, Laura Smet fourmille de projets ! A quelques jours de monter sur les planches pour sa première pièce, l’actrice s’est confiée dans les colonnes du « Figaro », évoquant comme rarement son envie de se lancer de nouveaux challenges. Et pour cela, elle est particulièrement bien accompagnée : son mari, Raphaël, l’accompagne au quotidien… L’occasion pour l’actrice de confidences précieuses !

C’est une actrice discrète, presque un peu mystérieuse, qui s’apprête à monter sur les planches dans quelques jours, dans Le principe d’incertitude. A 39 ans, Laura Smet n’est pas du genre à s’épancher dans les journaux sur ses sentiments et ses envies. Sûrement échaudée par une trop grande médiatisation dans sa jeunesse, la fille de Johnny Hallyday se fait rare et protège farouchement toute sa vie privée.

Cependant, ce mardi, la jeune femme fait quelques rares confidences sur son mari, Raphaël Lancrey-Javal, qui partage sa vie depuis 2013 et qu’elle a épousé en 2018. En effet, tous les deux se sont associés pour créer leur boîte de production et lancer des projets différents. « Cela m’amusait de créer quelque chose avec lui, c’est un geek, moi, pas du tout« , confie-t-elle au Figaro, avant de se livrer un peu plus sur ses envies de cinéma.

Lire Aussi  Laurent Ruquier "soûlé", prêt à quitter On est en direct : son compagnon Hugo Manos balance...

« Depuis cinq ans, j’essaie de réaliser mon premier long-métrage, un thriller psychologique. On ne peut pas tout contrôler quand on tourne un film. La production permet de faire celui dont on a envie. J’aime l’idée de construire un truc de A à Z avec mon ange gardien derrière moi« , continue-t-elle. Un belle déclaration pour celui qui est également le père de son fils Léo, né en octobre 2020 et qui la soutient dans toutes les épreuves de la vie.

Le cinéma, une histoire de famille

Plus « sereine » selon elle, Laura Smet aborde désormais la vie différemment : « Les choses se font quand elles doivent se faire. Je suis moins dans le speed qu’avant, beaucoup plus sereine« , explique-t-elle avec philosophie. Il faut dire que dans le cinéma, Laura Smet en connait un rayon : « tombée dans la marmite« , la jeune femme a vu faire ses parents avant de se lancer.

Lire Aussi  Boris Johnson mêlé à une sombre affaire : des traces de cocaïne retrouvées...

« J’ai toujours vu mes parents travailler, être à l’heure, apprendre leur texte, être super sympas avec tout le monde. Je ne les ai jamais entendus se plaindre. Mon père faisait des trucs de dingue sur scène. À la fin, plein de gens débarquaient dans sa loge, mais lui s’intéressait à ce que les autres faisaient« , se souvient-elle. Adolescente, pourtant, elle veut être agent de stars et fait même un stage chez son parrain, Dominique Besnehard, qui lui fait découvrir le métier.

Mais la passion de la comédie la rattrape grâce à sa mère, qui lui donnera d’ailleurs le meilleur des conseils : « Elle m’a toujours répété : ‘Quand on est actrice, on n’est pas mannequin. À l’image, tu peux être belle ou ravagée, c’est ce qui fait une actrice. Ou bien, tu es mannequin et tu te fais chier !’« . Et l’on peut être sûrs que Nathalie Baye comme Raphaël Lancrey Javal seront fiers de l’actrice qu’elle est devenue lorsqu’ils la verront sur scène !

Lire Aussi  Ernst August de Hanovre s'affiche avec une jeune Espagnole... loin de la princesse Caroline

Á La Une