Connect with us

Divertissement

Ferré Gola : les grands regrets

Published

on

Voilà 5 semaines qu’il est sorti de prison. Une liberté conditionnelle qui est arrivée comme un soulagement pour Ferré Gola et pour ses fans. Et depuis, l’artiste semble vouloir rattraper le temps perdu. 66 jours passés à l’ombre, dans la prison de Fleury-Mérogis, en France qui ont permis à Hervé Gola Bataringe, de son vrai nom, le faire le point sur un ensemble de choses. Dans sa vie privée. Et dans sa carrière.

Et aussitôt après, les affaires ont repris. Il a d’abord lancé un single ‘‘Liberté’’ comme pour évoquer le calvaire vécu en prison et pour dire merci à tous ceux qui l’ont soutenu. Ensuite, c’est un extrait de ‘‘Dynastie’’, son dernier album, qu’il a largué : ‘‘Carte Rose’’, une belle chanson coulée dans la pure tradition rumba.

Lire Aussi  Black Sherif : bonne nouvelle pour la star ghanéenne !

Même si l’homme est sorti et négocie à présent pour sa liberté totale, afin de regagner son pays, il n’oubliera pas les marques de ce séjour carcéral. Et si ça lui a laissé des douleurs, cet épisode lui a permis également de voir plus clair autour de lui et dans sa marche désormais. C’est le moment de mettre de l’ordre dans ses affaires. Ça commence par les nombreux clashes entre artistes congolais. Et c’est sans doute un de ses plus grands regrets aujourd’hui.

Car par le passé, il a été souvent mêlé à des clashes, des attaques gratuites contre d’autres artistes, d’autres clans. Dans une récente publication, le Padre a avoué notamment : « Je regrette ma naïveté du passé. On pouvait m’envoyer à la télé pour injurier des gens. » Toutes choses qui l’amènent aujourd’hui à demander le pardon de tous les aînés qu’il a offensés.

Lire Aussi  Barça : Messi impliqué dans le départ de Lewandowski

« Je demande pardon à mes aînés de Wenge. Je regrette également d’avoir échangé des paroles avec mon aîné Koffi Olomidé », dit-il. Mais, à propos de Werrason et Mopao, Ferré Gola n’a pas attendu de faire un tour en prison pour tenter la réconciliation avec eux. Depuis bientôt un an, il a entrepris d’effacer les dissensions qui l’opposaient notamment à Werrason à la suite de son départ de Wenge Musica Maison Mère. Ainsi qu’avec Olomidé après son refus de tourner un clip de l’album 13eme Apôtre.

C. Simba

Advertisement

Á La Une