Connect with us

Divertissement

Padev Kigali 2022: Pourquoi la Cheffe Cab. de Bruno Koné a été distinguée

Published

on

Salimata DEMBELE-DIARRA, Présidente de la Fédération des groupements et associations féminins de la Bagoué (FEGAF), vient d’ajouter à son palmarès, le prestigieux prix Africain de la promotion du Leadership Féminin. Au cours de la 17ème édition du dîner gala des bâtisseurs, à Kigali, au Rwanda, le dimanche 18 septembre 2022, la fondation 225 a décerné le prix du meilleur manager Africain de groupement et association féminin à Salimata DEMBÉLÉ DIARRA, Cheffe de Cabinet au Ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme de Côte d’Ivoire, par ailleurs Présidente de la Fédération des Groupements et Associations Féminins de la Bagoué (FEGAF-BAGOUÉ).

Padev Kigali 2022 : Salimata DEMBÉLÉ-DIARRA reçoit le prix du meilleur manager Africain

Selon les organisateurs, ce prix lui est décerné en tant que véritable mécène de la promotion du leadership et de la lutte contre la pauvreté, au regard de l’importance du volume de ses actions en faveur de l’autonomisation des femmes dans son pays, la Côte d’Ivoire. Son prix a été réceptionné par Awa TOURÉ, sa Vice-présidente chargée de la communication, à Marriott Hôtel Kigali, devant des représentants de Chefs d’Etat, des Ministres et hautes personnalités de plusieurs pays Africains.

Cette autre distinction, peut-on le dire, est un témoignage de la reconnaissance du travail abattu par la distinguée. Salimata DEMBÉLÉ-DIARRA, la maestria de l’engagement communautaire en faveur des femmes, Cheffe de Cabinet du Ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, l’une des rares femmes occupant cette fonction, incarne l’image du leadership féminin en Côte d’Ivoire, depuis de nombreuses années. Cette reconnaissance internationale vient donc confirmer l’engagement de cette passionnée de l’autonomisation des femmes en milieu rural. Aux côtés de M. Bruno Nabagné KONÉ, Ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, elle a fait ses preuves.

Lire Aussi  Poutine: la Russie fera tout pour que le conflit s’achève au plus vite

Sortie de l’ENA, elle a occupé de hautes fonctions au sein de l’ARDCI (ex ATCI), au Ministère en charge de l’Economie numérique, etc. Fonctionnaire exemplaire, sachant associer fonction administrative et engagement communautaire. Dans une interview accordée à un confrère expliquant la mobilisation des femmes de la Bagoué aux actions de développement, la Cheffe de Cabinet citait son ministre en ces termes : « C’est un homme de terrain. Il lui est arrivé de chausser des bottes pour descendre avec des femmes dans les champs, pour les encourager et pour appuyer l’organisation que nous étions en train de mettre en place et je pense que c’est ce qui a fait que les femmes ont eu confiance en nous et ont commencé à y aller, parce qu’elles savaient que derrière nous, il y avait quelqu’un comme le ministre Bruno KONÉ. Et, depuis 10 ans, nous avons fait ce travail minutieux avec son lot de difficultés, mais à toutes les étapes le Ministre Bruno KONÉ était présent à nos côtés, pour dénouer tous les nœuds, afin de nous permettre d’atteindre nos objectifs ».

Lire Aussi  Maeva Ghennam : sa marque de beauté victime d’usurpation, elle s’exprime

Plus de 10 ans à sortir les femmes de la Bagoué de la léthargie

Plus de 10 ans à sortir les femmes de la Bagoué de la léthargie, cette reconnaissance n’est pas la première. En Avril 2022, Mme Diarra avait décroché le ‘’Prix africain de la lutte contre la pauvreté ‘’. Les conclusions du travail mené par le groupe Afrique Emergence (spécialisé dans la promotion de l’Excellence et des actions de soutien aux initiatives de développement) ont abouti à sa nomination après l’organisation bien menée à Tengrela de la Journée Internationale des droits de la femme 2022. Au cours de ce moment, elle a tenu un discours mémorable qui a fait école et qui suscitera une prise de conscience. Son esprit fédérateur qui n’échappe à aucun observateur, elle sonnait la mobilisation des cadres de la région autour des actions gouvernementales et vantait les mérites des femmes dynamiques de la Bagoué.

«Nous devons aider nos autorités gouvernementales à apporter des réponses rapides et efficaces aux problématiques liées aux questions de l’égalité des genres. Nous devons tous plaider pour que tous les cadres de notre région, main dans la main, unis comme une seule femme, oui, « une seule femme », et non un « homme » participent à la réalisation de ce défi hautement stratégique pour notre région. Nos femmes dans la Bagoué ont compris que leur village, leur département, leur région, leur pays ont besoin d’elles. C’est pourquoi elles ont décidé de s’unir, de conjuguer leurs efforts, de mettre en évidence leurs potentialités et de saisir les opportunités qui leurs sont offertes pour contribuer significativement au combat contre la pauvreté », a-t-elle plaidé.

Lire Aussi  Jordan Ozuna : “L’argent du 9 t’a rendu…”, la nouvelle conquête de Benzema déjà ciblée par des attaques sur la toile (photo)

Mme Diarra, sous les feux des projecteurs, n’est pas un choix fortuit, que dire de la visite inédite de la Première dame Dominique OUATTARA, le 4 juin 2022, à Kouto, à l’occasion de la fête des mères. C’est une marque de la FEGAF, que la lauréate a conduite avec minutie. C’est un pari qu’elle a remporté, elle qui ne croyait pas au départ. Plus de 350 associations ont été mobilisées pour célébrer les vaillantes mères. A son actif, ces prestigieux prix, cela signifie l’expression d’une Côte d’Ivoire victorieuse grâce à ces femmes d’exception.

Advertisement

Á La Une