Connect with us

People

Prince William : Ces excès de rage qu’il a hérités de son père, Kate Middleton obligée de gérer

Published

on

Si les excès de colère du roi Charles III ont largement fait parler, il semblerait que son fils aîné William en ait hérité. Le prince de Galles affiche un tempérament colérique parfois difficile à gérer, notamment pour son épouse Kate Middleton.

Ce n’est plus un secret pour personne, le roi Charles III est un homme qui a bien du mal à gérer ses excès de colère. Alors qu’il a été proclamé roi de manière officielle, samedi 10 septembre, le nouveau monarque ne pouvait retenir son calme et apparaissait alors furieux pour une raison improbable et ayant peu d’importance. Ce n’est pas la première fois que le fils d’Elizabeth II. Et le membre de son personnel en fait souvent les frais. Et il se pourrait bien que son fils aîné le prince William de Galles ait lui aussi hérité de ce caractère colérique. Comment Kate Middleton fait-elle pour gérer ?

Lire Aussi  Jazz et Laurent : taclés par Allan Guedj, ils s’en prennent à lui

Un futur monarque au tempérament fougueux ? C’est Robert Lacey, auteur de Battle of Brothers, qui a mis sur le devant de la scène le caractère colérique de William. En coulisses, le prince de Galles ne manquerait en effet pas d’hausser le ton. Une personnalité qui inquiéterait même Buckingham Palace. En mai 2022, dans Soir Mag, Marc Roche, auteur de Les Borgia à Buckingham (éditions Albin Michel) évoquait d’ailleurs l’attitude imprévisible de l’époux de Kate Middleton. « [William] a une personnalité double. D’un côté c’est un être conventionnel, fier de l’être, traditionnel et dévoué à la tâche, a-t-il ainsi fait savoir. De l’autre, sans doute en raison de sa jeunesse troublée, il est colérique, imbu de lui-même et de sa personne, souffre mal la contradiction.« 

Quand William entre dans une colère noire, c’est souvent Kate qui le calme

Et la mère de ses trois enfants, George, Charlotte et Louis aurait bien du mal à calmer certains de ses aspects sombres. Mais elle s’y attèle et l’accompagne, sachant que c’est un trait de caractère à corriger avant qu’il ne monte un jour sur le trône à son tour. « Quand William entre dans une colère noire, c’est souvent Kate qui le calme, a assuré une source au Daily Telegraph. Elle est plutôt du genre à lui demander de laisser couler. » De son côté, la duchesse de Cornouailles est d’une nature très calme. Dans l’intimité, William serait en effet de ceux qui montent facilement le ton. Et le caractère colérique de l’aîné de Diana aurait même causé des ennuis à Camilla, reine consort, au moment de son mariage avec le roi Charles III. « Camilla avait été horrifiée par les déclamations et les délires que William pouvait déclencher à certaines occasions contre le prince Charles« , a écrit l’auteur à ce sujet. On apprend que William, prince de Galles et duc de Cornouailles, « crie » souvent sur son père, qui, lui, « se soumet docilement« . Une vidéo de William avait d’ailleurs fait grandement parler, le dévoilant très en colère face à un paparazzi. Supprimée par YouTube à la demande de Kensington Palace, elle était néanmoins apparue sur TikTok. Heureusement, il peut largement compter sur son épouse pour le cadrer et le calmer. Une reine.

Lire Aussi  Mort de Marie Trintignant : Quand Lio accusait Bertrand Cantat et évoquait un mystérieux coup de fil

Á La Une