Connect with us

Divertissement

Après Matthieu Delormeau, c’est Delphine Wespiser qui rejette Gilles Verdez : l’ex Miss France lui adresse un énorme doigt d’honneur ! (VIDEO)

Published

on

Ce 21 septembre, sur le plateau de TPMP, Cyril Hanouna a profité de la journée internationale de la paix pour tenter de réconcilier ses chroniqueurs disputés. Si Gilles Verdez n’a pas réussi à enterrer la hache de guerre avec Matthieu Delormeau, il y a quelques jours, il n’y est pas non plus parvenu, hier soir, avec Delphine Wespiser.

Delphine Wespiser a-t-elle accepté de se réconcilier avec ses collègues ?

En avril dernier, l’ancienne Miss France avait expliqué entre les deux tours de l’élection présidentielle qu’elle pourrait choisir Marine Le Pen, qu’elle trouvait changée, et capable. En face, Gilles Verdez fut parmi ceux qui s’en était indigné. S’en était suivi une mise en retrait de Delphine Wespiser pendant quelques jours. Et cette dernière n’a pas encore digéré ce traitement.

Ce mercredi soir, Gilles Verdez est revenu sur l’épisode, et a expliqué à la ravissante jeune femme : « lorsque vous avez pris des positions très tranchées, nous vous avons laissé tomber ». Et d’ajouter : « Eh bien je m’en excuse, j’ai pas été assez clair, Delphine, vous avez le mérite de prendre des positions claires, fortes, j’aurais dû plus être à vos côtés, maintenant je serai avec vous ».

Lire Aussi  Materazzi : « Aujourd’hui, il est l’un des attaquants les plus forts du monde »

>> A voir aussi : La nouvelle voiture de la chroniqueuse de « TPMP », Delphine Wespiser écœure ses fans : « Encore une bonne donneuse de leçons ! »

Avant de demander à Delphine Wespiser si elle était prête à faire la paix avec lui et avec les autres, Gilles Verdez a également fait valoir que aujourd’hui encore certains « continuent à se moquer de vous en coulisses ou sur le plateau ». Une précision qui a fait monter la moutarde au nez de la reine de beauté.

Un doigt d’honneur pour tous

A propos de ce différend né il y a plusieurs mois, la fiancée de Roger a estimé : « C’est vrai que cette période, j’ai essayé de l’oublier, j’ai plus ou moins réussi. Gilles tu soulèves et tu ravives des souvenirs en moi et c’est vrai que à cette période là ou clairement tout le monde m’avait lâché ». La chroniqueuse a par ailleurs conclu en répétant une phrase dite en interview : « Quand on a des collègues comme ça, on n’a pas besoin d’ennemis » avant d’agiter un drapeau floqué d’un énorme doigt d’honneur « pour cette période et à tous… » Ambiance.

F.A

Lire Aussi  Stars : le célèbre Jules Beco détruit la coach Hamond Chic sur son propre plateau, le syndicat applaudit (vidéo)
Advertisement

Á La Une