Connect with us

Divertissement

Côte d’Ivoire: Depuis la tribune de l’ONU, Ouattara parle à Assimi Goïta

Published

on

Depuis la tribune de l’ONU où il s’exprimait le mercredi 21 septembre 2022, Alassane Ouattara a envoyé un message à son homologue malien Assimi Goïta. Le président de la République de Côte d’Ivoire a appelé à la libération « sans délai » des soldats ivoiriens détenus depuis juillet au Mali.

Côte d’Ivoire-Alassane Ouattara : « Le terrorisme continue de représenter une menace majeure contre la paix « 

Le discours d’Alassane Ouattara à la 77e Assemblée générale des Nations unies étant attendu au regard de la situation tendue entre la Côte d’Ivoire et le Mali. En effet, depuis le 10 juillet 2022, des soldats ivoiriens sont détenus par les autorités maliennes.

Au cours de son allocution, le chef de l’État ivoirien a d’abord salué « le professionnalisme des contingents ivoiriens déployés dans ces opérations » tout en s’inclinant « devant la mémoire des soldats ivoiriens morts pour servir la cause de la paix dans le pays frère du Mali, qui a résolument besoin de l’engagement de tous à ses côtés dans sa lutte contre les groupes terroristes armés ».

Lire Aussi  Dopage- Rodchenkov Act: Le Réseau "Alertes et Actions" interpelle les sportifs

Poursuivant, M. Ouattara a regretté que « dans ce contexte de lutte contre le terrorisme, quarante-six (46) soldats ivoiriens, déployés en qualité de 8e détachement de l’Élément de soutien national (NSE) au sein de la MINUSMA au Mali, y sont injustement détenus depuis le 10 juillet 2022 ». « J’appelle à nouveau à leur libération, sans délai », a lâché le numéro un ivoirien.

« Mon pays encourage les autorités maliennes à concentrer leurs efforts sur la lutte contre le terrorisme et à mettre en œuvre, de façon résolue, les différentes étapes du chronogramme de la transition ainsi que les réformes politiques et institutionnelles en vue des élections présidentielles prévues en février 2024, pour le bien-être du peuple malien », a-t-il ajouté avant de faire remarquer que « le terrorisme continue de représenter une menace majeure contre la paix et la sécurité internationales, et un immense défi qu’aucun pays n’est encore parvenu à relever seul ».

Lire Aussi  Barça : entre rester et partir, Ousmane Dembélé prend une décision surprenante

Partager:

Advertisement

Á La Une