Connect with us

Divertissement

« Pour la première fois j’ai peur… » : un ancien espion russe crée le malaise dans « TPMP » en évoquant les déclarations inquiétantes de Vladimir Poutine

Published

on

Embourbé dans une guerre qu’il ne pourra peut-être pas gagner, Vladimir Poutine laisse penser qu’il pourrait franchir une escalade de plus dans les violences et les moyens de parvenir à la victoire. « Je vais finir cette guerre rapidement », aurait-il confié au premier ministre chinois lors d’une rencontre entre les deux hommes. Des propos qui font resurgir la menace nucléaire que le chef du Kremlin brandit afin de susciter la peur et l’effroi. Mais pour certains spécialistes, le message envoyé cette fois-ci par le président russe devrait peut-être davantage pris au sérieux.

Régulièrement invité sur le plateau de « Touche pas à mon poste » depuis le début du conflit, Sergueï Jirnov n’a pas caché son angoisse mercredi 21 septembre chez Cyril Hanouna. « Il a souhaité faire passer un message. Qu’est-ce qu’il a voulu dire Vladimir Poutine aujourd’hui ?« , lui a demandé l’animateur. « Là c’est la première fois où moi j’ai peur. », a affirmé l’ancien espion soviétique. « Vous vous souvenez la première fois que je suis arrivé, le 24, je vous ai tout de suite parlé du nucléaire et tout le monde m’a traité de mytho. Trois jours après, Poutine convoque son ministre de la justice et son chef d’état-major et il ‘Mettez les forces nucléaires en état d’alerte« . Donc tout le monde a tout de suite changé d’avis. », a-t-il poursuivi avant d’ajouter : « Depuis sept mois, chaque semaine il nous remet une couche et si ce n’est pas lui, c’est Lavrov, le ministre des Affaires étrangères et si ce n’est pas Lavrov c’est Medvedev l’ancien président. Et jusqu’à maintenant on se disait ça va il nous fait le poker menteur. Et on a commencé à se calmer. Mais « Je vais finir cette guerre rapidement« .

Lire Aussi  Mauvaise haleine : Voici 5 conseils d’un dentiste pour lutter contre ce mal

Si en France et dans le reste de l’Europe l’angoisse est palpable, les Russes eux aussi voit le spectre du pire arriver. L’annonce par Vladimir Poutine d’une mobilisation partielle pour renforcer ses troupes en Ukraine a entraîné mercredi 21 septembre 2022 une ruée sur les sites Internet des compagnies aériennes pour tenter de quitter la Russie au plus vite.

T.C

A voir aussi : Décès d’Elizabeth II : les mots surprenants de Vladimir Poutine !

Advertisement

Á La Une