Connect with us

People

Prince Harry : Ce jour où il a fait du mal à sa grand-mère, la reine Elizabeth II…

Published

on

Il était sûrement l’un des plus scrutés ce lundi 19 septembre, pour les obsèques d’Elizabeth II … Effondré et au bord des larmes, le prince Harry a cependant tenu son rôle, auprès de son frère, sans craquer, pour rendre une dernière fois hommage à cette grand-mère qu’il aimait tant. Une aïeule à qui il avait pourtant récemment fait beaucoup de mal, comme le raconte une experte de la famille.

A voir son visage déformé par l’émotion autour du cercueil de sa grand-mère et ses larmes contenues, on ne peut que se rendre compte de l’attachement que le prince Harry éprouvait envers la reine Elizabeth II. Réputés très proches, notamment après la mort de Lady Diana alors que le petit prince n’avait que 12 ans, tous les deux avaient partagé de nombreux beaux moments et il se murmurait, dans les couloirs du palais, que la monarque aurait tout pardonné à ce petit-fils rebelle.

Lire Aussi  "J'ai ma responsabilité aussi" : Samuel Le Bihan décisif dans la rencontre de sa fille et sa nouvelle compagne

Mais récemment, les choses s’étaient compliquées entre eux : tombé amoureux et marié à l’actrice américaine Meghan Markle, Harry avait fini par fuir son pays et sa famille pour s’installer avec sa femme et son fils aîné Archie au Canada, puis aux Etats-Unis où ils vivent toujours et ont agrandi la famille avec la petite Lilibet, 15 mois. Une décision qu’en réalité la reine ne lui a jamais pu vraiment lui pardonner !

En effet, l’autrice Katie Nicholl révèle dans son nouvel ouvrage (The New Royals – Queen Elizabeth’s Legacy and the Future of the Crown) que celle-ci refusait d’aborder le sujet, « blessée et épuisée » des histoires autour d’eux. Pire encore : en août, le couple de Sussex avait refusé d’amener Archie et Lilibet au Royaume-Uni pour de grandes retrouvailles autour d’elle auxquelles participaient tous ses enfants, ses petits-enfants et ses nombreux arrières-petits-enfants, une décision qu’elle n’avait pas compris.

Lire Aussi  Mathieu Gallet en couple : un amoureux discret, remis de la folle rumeur avec Emmanuel Macron

« Je ne veux plus y penser »

Marquée par ce refus, la souveraine aurait alors simplement dit à un proche : « Je ne sais pas, je m’en fiche et je ne veux plus y penser« . Une triste réaction alors que la monarque avait fait tous les efforts possibles pour ne pas rompre le lien avec son petit fils : en effet, après son départ, elle avait continué à lui parler régulièrement lors d’appels vidéos et avait envoyé, à chaque Noël et anniversaire, un cadeau aux enfants.

Ceux-ci ne l’auront d’ailleurs rencontrée qu’une fois, alors qu’ils accompagnaient leurs parents au Royaume-Uni pour la première fois à l’occasion du Jubilé de Platine en juin dernier (sous haute protection policière). Les deux bambins avaient en effet pu rencontrer la reine Elizabeth II pendant quelques minutes. Une entrevue qui avait donné lieu à une tension entre le trentenaire et sa grand-mère : alors que celui-ci avait voulu filmer la rencontre, la souveraine avait refusé. Sans doute, comme le prince William, avait-elle également perdu une part de sa confiance en son petit-fils…

Lire Aussi  Jennifer Garner maman : cette "gaffe" avec un prof de ses enfants dont elle a honte

Avait-elle raison ? On ne le saura qu’au début de l’année prochaine, lors de la parution des mémoires du prince Harry, qui s’annoncent déjà explosives…

Á La Une