Connect with us

Divertissement

Burkina : qu’est-ce qui fait fuir les militants de l’ex-parti au pouvoir ?

Published

on

Une dizaine de membres du bureau exécutif national du Mouvement du peuple pour le progrès et une centaine de cadres ont déserté l’ex-parti au pouvoir. Si cette hémorragie interne continue, Alassane Bala Sakandé, chef de la formation de l’ex-président Roch Marc Christian Kaboré, pourrait vite se retrouver seul à la tête d’une coquille vide.

Plusieurs anciens ministres à l’instar de l’ex-chef de la diplomatie Alpha Barry, l’ancien ministre de l’Énergie Bachir Ismael Ouedraogo, l’ancien ministre déléguée à l’Administration territoriale Madjara Sagnon Tou ainsi que des anciens députés font partie des démissionnaires.

Selon l’un des démissionnaires, d’autres vagues de démission arrivent même s’il n’a pas précisé la création d’un quelconque nouveau parti politique.

A l’origine de cette désertion en masse, un audit qui a mis en lumière des dysfonctionnements au sein du parti, confie un ancien membre du bureau exécutif national du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

Lire Aussi  Confidences : ”Elle a déposé un couteau sur mon zizi et m’a…”; un homme torturé par sa femme pour l’avoir trompée
Advertisement

Á La Une