Connect with us

People

Charles III : Un membre de sa famille , « très méchant », a mené une campagne anti-Camilla !

Published

on

Et si le prince Charles n’était jamais devenu roi ? Une hypothèse qui semble improbable désormais, vu que le monarque de 73 ans a déjà été proclamé… Mais qu’un certain Andrew d’York aurait bien aimé voir arriver ! En désaccord avec son aîné, celui-ci aurait insisté auprès de sa mère pour qu’il ne monte pas sur le trône. Il faut dire que l’ambiance entre eux est plus que tendue…

A les voir ensemble, soudés et sérieux autour du cercueil de leur mère, à Edimbourg ou à Londres, personne n’aurait pu se douter que les quatre enfants de la reine Elizabeth II ne s’entendent pas, en réalité, si bien qu’ils le laissent paraitre ! Pourtant, les disputes entre eux ne manquent pas, et notamment entre deux des quatre enfants, Charles et Andrew d’York.

Réputé comme étant le chouchou de sa mère, celui-ci, qui a tout de même 12 ans de moins que le nouveau roi, aurait d’ailleurs abusé de cette position en faisant tout son possible pour que son frère, longtemps vu comme un homme égoïste et responsable de son divorce avec Lady Diana, ne devienne pas roi après leur mère. Il faut dire que tous les deux sont très différents : militaire de carrière, Andrew est très loin de son frère, plus sensible, qui s’est plutôt concentré toute sa vie sur des causes sociales.

Lire Aussi  Audrey Crespo-Mara et son mari Thierry Ardisson : Rare sortie du couple auprès des VIP

Le cadet aurait même mené, selon l’autrice Angela Lang (dont la nouvelle biographie Camilla , Duchess of Cornwall: From Outcast to Queen Consort vient de sortir) une véritable campagne anti-Camilla auprès des autres membres de la famille, en se montrant « assez venimeux et très méchant » envers celle qui est aujourd’hui devenue la reine consort. Une bataille perdue, puisqu’après plusieurs années de négociations avec ses parents, son frère a bien épousé Camilla Parker-Bowles en 2005, en secondes noces, et que celle-ci est plutôt appréciée désormais.

Un roi plutôt rancunier

Des actes que le roi Charles ne lui aurait pourtant absolument pas pardonnés : lorsque l’affaire Epstein a commencé à concerner son frère, le futur roi a en effet immédiatement pesé de tout son poids pour que celui-ci soit écarté des membres seniors de la famille royale, alors qu’il en était l’un des membres actifs.

Lire Aussi  Joakim Noah fou de sa fiancée Lais Ribeiro : Coups de langues coquins au défilé Elie Saab

Longtemps retardée par la reine Elizabeth II, souvent prête à le couvrir, la sanction a fini par tomber lorsque les preuves sont devenues trop accablantes et le prince Andrew a même dû renoncer à ses insignes militaires. Opposé à toute cérémonie en sa présence, le prince William avait lui aussi pris parti contre son oncle, intimant parfois à sa grand-mère qu’elle devrait faire un choix entre lui et son fils. Une situation plutôt tendue, mais qui n’empêche pas le mari de Kate Middleton de bien s’entendre avec ses cousines Béatrice et Eugenie d’York, pourtant très proches de leur père.

Depuis une semaine cependant, la guerre froide qui se déroule entre Charles et Andrew depuis tant d’années a été mise en pause. Le roi a en effet convié son frère à toutes les cérémonies qui se sont déroulées en hommage à leur mère, lui permettant même d’enfiler son uniforme de l’armée pour une courte veillée !

Lire Aussi  Joaquin Phoenix en couple avec une prof de la Star Academy : elle dit tout sur leur relation passée !
Advertisement

Á La Une