Connect with us

Divertissement

Côte d’Ivoire-Affaire 46 militaires : La CEDEAO dénonce le « chantage » du Mali

Published

on

La situation de crise entre la Côte d’Ivoire et le Mali a été au menu de la rencontre de la Conférence des chefs d’État de la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) le jeudi 22 septembre 2022, à New York. L’organisation sous-régionale a demandé la « libération sans condition » des 46 soldats ivoiriens détenus au Mali.

Côte d’Ivoire : La CEDEAO appelle à la libération « sans condition » des soldats détenus au Mali

Au cours du Sommet extraordinaire de la Conférence, les chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO ont examiné un mémorandum sur le dossier des 46 soldats ivoiriens interpellés au Mali depuis juillet 2022. Le communiqué final de la rencontre mentionne que la Conférence a salué les initiatives diplomatiques entreprises par certains chefs d’État de la CEDEAO. En effet, leur démarche a conduit à la libération le 3 septembre 2022 des trois femmes figurant parmi les 49 soldats arrêtés.

Lire Aussi  Marion Bartoli métamorphosée dans “Mask Singer” : quel est ce régime qui lui a fait perdre 15 kilos ?

Toutefois, la Conférence note avec regret le maintien en incarcération des 46 soldats restant, malgré tous les efforts de médiation entrepris par la région », poursuit le communiqué. Au regard de la situation actuelle, la Conférence condamne avec fermeté l’incarcération continue des soldats ivoiriens.

Elle dénonce par ailleurs le chantage exercé par les autorités maliennes dans cette affaire. La Conférence demande la « libération sans condition des 46 soldats détenus au Mali » et annonce « l’envoi incessamment d’une mission de Haut niveau composée des chefs d’État du Ghana, du Sénégal et du Togo à l’effet de la libération des soldats ivoiriens ».

Advertisement

Á La Une