Connect with us

Divertissement

Côte d’Ivoire : L’histoire de Mireille, fille de Robert Gueï et Mabri

Published

on

Mireille Guei, la fille du défunt général Robert Gueï, a une histoire avec Albert Mabri Toikeusse, le président de l’UDPCI (Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire). L’ex-ministre des Affaires étrangères a joué un rôle dans son entrée en politique.

Côte d’Ivoire : Comment Mabri a conduit la fille de Robert Gueï en politique

Neuf ans après l’assassinat de son père Robert Gueï, Mireille Gueï a choisi de s’éloigner de la Côte d’Ivoire et de la politique. Il faut rappeler que le fondateur de l’UDPCI a été tué dans les premières heures de la rébellion ivoirienne du 19 septembre 2022 tout comme son épouse Rose Doudou.

Devant cette tragédie, sa fille Mireille s’est envolée pour la France, loin de son pays. « J’avais gardé un très mauvais souvenir de la politique après l’assassinat de mon père, je m’en suis toujours tenue à distance », a confié Mireille Gueï au magazine Jeune Afrique.

Lire Aussi  Lourdes dans une tenue moulante : La fille de Madonna fait monter la température (vidéo)

Cependant, pour Albert Mabri Toikeusse, il n’est pas question que la fille du fondateur de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire demeure loin de la politique. L’ex-ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique d’Alassane Ouattara décide de la convaincre de s’engager dans la politique.

Selon Jeune Afrique, les tentatives de Mabri Toikeusse s’avèrent fructueuses. En effet, Mireille Gueï franchit le pas et se porte candidate aux élections législatives de mars 2021 dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. Elle est élue députée de Biankouma. D’ailleurs, l’ancienne assistante de direction révèle qu’elle a appris la politique auprès de l’actuel président de l’UDPCI.

Partager:

Share on Reddit Share on WhatsApp
Lire Aussi  Guerre en Ukraine : le choc, après le bombardement d’une maternité
Share on Telegram
Advertisement

Á La Une