Connect with us

Divertissement

Côte d’Ivoire: Un mort nommé DRENA, ce que prépare Mariatou Koné

Published

on

Il est décédé depuis le 26 septembre 2021, du Covid-19, mais Yazi Dassé Bedel a eu droit à une nomination post-mortem, comme Directeur Régional de l’Education nationale et de l’alphabétisation (Drena) de Grand-Bassam, le 14 septembre 2022. Le coordonnateur général de l’Inspection du ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Coulibaly Adama, a confirmé les faits, mardi 20 septembre à la tribune du CICG.

La ministre Mariatou Koné va sévir après la nomination de feu Yazi Dassé Bedel comme DRENA – Côte d’Ivoire

Venu expliquer les nouvelles décisions sur la rentrée scolaire 2022-2023, au Centre d’information et de communication gouvernementale (CICG), mardi dernier, l’émissaire de la Ministre Mariatou Koné s’est vu embarrassé par une question d’un journaliste désireux de savoir la version du ministère de l’Education nationale et l’Alphabétisation (MENA) sur cette affaire.

L’inspecteur n’est pas passé par quatre chemins pour regretter cette “erreur administrative” monumentale qui a échappé aux services compétents du MENA.

C’est quelques dizaines de minutes après la publication de l’information, que l’erreur a été révélée sur les réseaux sociaux. Aussitôt, nous avons retiré le communiqué pour ouvrir une enquête sur cette affaire, à la demande de madame la ministre qui exige toute la lumière” sur ce grave manquement de ses services, a indiqué l’invité du CICG.

Lire Aussi  Les 12 Coups de Midi : le Toulousain Bruno Hourcade éliminé après 252 participations

Avant d’interpeller toute la communauté éducative nationale et, prioritairement, les chefs de structures sur leurs responsabilités, conformément au thème de cette rentrée scolaire: “Soyons des citoyens responsables pour une école de qualité ».

Pour M. Coulibaly, le thème de l’année revêt une importance capitale en ce qu’il cristallise le fond des attentes de Madame la Ministre.

“Il s’agit donc d’une instruction et d’un impératif à réaliser. Dès lors, la marque de la responsabilité individuelle et collective comme moteur de la qualité de l’école s’impose à tous et devient le référent, voire le credo devant guider, inspirer et imprégner toute l’année scolaire durant, les actions et le travail quotidien de tous au sein, autour et en faveur de l’école ivoirienne. Il s’agit pour chacun et pour tous de faire preuve de loyauté, d’engagement, de rigueur, de crédibilité et de dignité dans l’action éducative et d’en faire une habitude de vie. Les implications de ce thème qui vise l’avènement du printemps de notre institution scolaire, le développement personnel et communautaire, ainsi que la consolidation de l’équilibre social, induisent un portage fort des membres de la communauté éducative nationale et partant de la société entière tant il est vrai que l’école est à la société, ce que l’oxygène est au cœur », a-t-il souligné..

Lire Aussi  Cristiano Ronaldo : “C’est une ordure absolue…” ; cette légende s’en prend aux détracteurs de la star de Manchester United

Dans ce cadre, a-t-il poursuivi, des actions, des valeurs et des comportements sont à développer, à intégrer ou à exprimer pour faire de notre école le véritable incubateur de la responsabilité et de la citoyenneté active au service de la qualité

Au niveau du personnel administratif

L’administration symbolise la vitrine des structures. A ce titre, elle doit être attrayante, serviable, efficace pour offrir aux usagers internes et externes la meilleure des images en tant que service public. Il s’agira pour chaque agent de mettre tout en ceuvre pour : -servir loyalement en se conformant aux exigences du poste et de la fonction occupés, -s’investir sans calcul dans l’exécution de ses charges à travers un engagement sans faille:

Il leur incombe, selon lui, de lui donner vie dans leur mode de gestion quotidienne afin d’en permettre une appropriation et une pratique efficaces de la part de l’ensemble de leurs collaborateurs;

Plusieurs mesures devant assurer la fluidité et l’efficacité des enseignements ont été annoncées, au cours de cette tribune hebdomadaire dédiée à la communication gouvernementale.

Lire Aussi  ​Agboville: Mgr Alexis T. Youlo invite les populations à l'union

Au titre de la réforme des COGES, le coordonnateur général de l’Inspection du MENA a évoqué la suppression des levées de cotisations exceptionnelles auprès des parents d’élèves.

Dénonçant le non-respect de cette réforme par des acteurs qui doivent la mettre en application, Adama Coulibaly a informé que des contrôles se font pour débusquer et mettre au pas les contrevenants. Non sans indiquer que sept chefs de structures coupables de violation des textes qui régissent les COGES ont été relevés de leur fonction.

Dans le souci de faciliter la rentrée des classes, a-t-il souligné, l’État a procédé au paiement intégral, le 1er septembre 2022, de la somme de 18 milliards de FCFA allouée au COGES.

S’agissant de l’amélioration du rendement scolaire, l’inspecteur général a relevé, entre autres, que ce sont désormais 90% du temps d’exposition des élèves à l’enseignement/apprentissage qui sont consacrés aux matières fondamentales, avec 50% pour le français et 40% pour les mathématiques et les sciences, en Côte d’Ivoire.

Advertisement

Á La Une