Connect with us

Divertissement

Immigration : Zongo et Tao semblent avoir trouvé la meilleure voie

Published

on

Les chiffres donnent le tournis. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) indique que depuis 2007, on compte plus de 4000 morts liées à la migration clandestine chaque année. En Côte d’Ivoire, le ministère de l’Intérieur note que la ville de Daloa est le point de départ du plus grand nombre de migrants clandestins et que chaque mois, c’est au moins 1500 jeunes Ivoiriens qui sont aux portes de l’Italie. Même si ces chiffrent effraient, ils ont néanmoins le mérite d’avoir inspiré Zongo et Tao pour un spectacle dont le thème central est justement la migration irrégulière.

Intitulée ‘’Immigration Kabako’’, la pièce sera jouée le samedi 29 octobre au palais de la Culture d’Abidjan-Treichville par ce duo d’artistes un peu spécial car toujours ensemble, mais jamais d’accord. Elle surfe allègrement entre humour et théâtre comme Zongo et Tao savent bien le faire.

Lire Aussi  Bayern : voici le geste que pose Lewandowski pour faire pression

‘’Immigration Kabako’’ est une jolie combinaison de deux mots. Immigration exprime en français l’action de venir dans un pays qui n’est pas le sien pour s’y établir. Kabako évoque en Malinké la tristesse profonde, la souffrance inimaginable. Littéralement donc, ‘’Immigration Kabako’’ est synonyme de douleurs de l’immigration clandestine.

« Dans ce spectacle Zongo et Tao invitent (avec humour) chaque membre de la société à prendre ses responsabilités en vue d’aider à éradiquer ce fléau », mentionne le groupe. « L’exode massif de jeunes Africains vers les pays occidentaux à la recherche d’un eldorado, est un fléau qui continue de faire des victimes en grand nombre », insiste Zongo avant d’expliquer :

« Au début des années 90, les immigrés africains étaient principalement des réfugiés chassés par le désespoir des conflits armés. De nos jours, c’est toute l’Afrique subsaharienne qui est en proie à la migration illégale. Certains fuient les affres des régimes autocratiques de leur pays, d’autres l’instabilité sociale et le manque de travail ».

Ce qui n’est pas sans conséquences. Car, « ils s’orientent tous, au péril de leurs vies, vers les pays d’Europe où ils ne sont pas toujours les bienvenus. Certains y arrivent mais beaucoup restent en chemin, victimes d’esclavagisme ou noyés dans la Méditerranée. D’autres sont enrôlés par des terroristes où des trafiquants de drogue », regrette Mareshall Zongo.

Lire Aussi  Samuel Eto’o : la star offre une grosse somme aux Lions Indomptables

Dans le show qui évoque la question de la migration illégale, Zongo et Tao relèvent les causes, les conséquences et les solutions du fléau. Le spectacle est contemporain et s’adresse à tout le monde. C’est, en gros, un show de sensibilisation contre l’immigration clandestine. Zongo et Tao prouvent une fois de plus qu’ils vont au-delà du ‘’juste pour rire’’ pour dépeindre avec tact un fait de société important pour le développement de nos pays.

Pour Zongo et Tao, le spectacle ‘’Immigration Kabako’’ du 29 octobre prochain sera aussi le point de départ d’une série de rendez-vous avec le public à l’intérieur de la Côte d’Ivoire.

O. A. Kader

Partager:

Share on Reddit
Lire Aussi  Kim Kardashian : l’agresseur de la star à Paris l’accuse d’être à l’origine du vol
Share on WhatsApp Share on Telegram
Advertisement

Á La Une