Connect with us

Divertissement

Le Cameroun devient le 36e Etat membre de l’Africa Finance Corporation

Published

on

En adhérant à l’Africa Finance Corporation, le Cameroun s’engage ainsi à  créer des infrastructures qui aideront à transformer l’économie en un centre manufacturier, pour favoriser la création d’emplois et le transfert de compétences.

L’Africa Finance Corporation (AFC) est une institution financière de développement (IFD) régionale créée en 2007 pour remédier au déficit de financements pour les infrastructures et les industries, secteurs considérés comme mal desservi en termes de financement sur le continent africain. Au cours des quatre dernières années, l’AFC s’est associée à 17 pays supplémentaires, auxquels se sont joints cette année l’Angola et la Tunisie et le Cameroun.  En s’associant à l’AFC, le Cameroun devient ainsi le 36ème Etat membre de cette institution financière spécialisée dans le financement des infrastructures en Afrique.

En tant que pays membres, le Cameroun aura comme avantage, l’augmentation de la part des investissements, un accès privilégié aux solutions de structuration et de prêt de l’AFC, une réduction des coûts de la dette des projets, ainsi que les services de conseil et de développement de projets offerts par la Corporation. En tant que la plus grande économie au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), l’adhésion du Cameroun étend la présence de l’AFC à plus de la moitié de l’Afrique centrale.

Lire Aussi  Aya Nakamura : la chanteuse se dévoile encore très sexy (photos)

A son tour, le Cameroun s’engage   à « créer des infrastructures qui aideront à transformer l’économie en un centre manufacturier, favorisant ainsi la création d’emplois, le transfert de compétences et l’augmentation des recettes d’exportation ».

Les projets en cours d’étude par l’AFC et le Cameroun comprennent la modernisation et l’entretien des routes pour stimuler le commerce dans la région, et le financement d’installations de transformation agricole pour soutenir l’exportation de graines de coton et de soja.

Le Cameroun va œuvrer avec la Corporation sur des infrastructures clés afin d’approfondir l’intégration et permettre le remplacement des importations et de développer la capacité manufacturière et industrielle pour qu’elle représente 40 % du PIB.

Cet agenda est réalisable grâce à une allocation de 300 millions de dollars au Cameroun. Enveloppe qui permettra au pays de  tirer profit de ses  ressources naturelles.  Notamment le maïs, le manioc, le coton, le cacao, le pétrole et le gaz, ainsi que les métaux de transition énergétique tels que le cobalt et le nickel.

Lire Aussi  Disparu en 2003 en allant récupérer ses enfants chez la nounou, un papa retrouvé mort après 18 ans

En 2018, l’AFC a réalisé un investissement dans la Société hydroélectrique de Nachtigal (Nachtigal Hydro Power Company). C’est une centrale électrique de 420 MW qui permettra d’augmenter de 30 % la capacité installée du Cameroun et de faire baisser le coût de la production d’électricité. Au cours de cette année, l’AFC annonce avoir soutenu la modernisation et l’expansion de la Société nationale de raffinage (Sonara), la raffinerie nationale du Cameroun.
A l’échelle régionale, l’AFC se revendique également d’un certain nombre d’actions notamment l’investissement de plus de 10 milliards de dollars au cours des 15 dernières années.

Essama Aloubou

Advertisement

Á La Une