Connect with us

Divertissement

Berdah se vante d’avoir fait fermer les réseaux sociaux de Booba

Published

on

Chaque épisode de ce feuilleton médiatique a sa particularité. Le dernier numéro en date est relatif à un audio de Magali Berdah diffusé sur la toile dans lequel, la star de téléréalité était en train de se vanter d’avoir fait fermer les comptes Instagram de Booba.

Magali Berdah se targue d’avoir fait fermer les comptes Instagram et Twitter de Booba

Alors que la justice continue d’enquêter dans le dossier de la supposée escroquerie dont serait coupable Magali Berdah dans cette affaire de placement de produits périmés suite à la plainte de Booba, le rappeur continue à sa manière de confronter l’influenceuse. En effet, le rappeur de 45 ans a diffusé ces dernières heures un audio dans lequel on identifie la voix de Magali Berdah en train de converser avec un ami.

Lire Aussi  Samuel Eto’o : la légende camerounaise prise en étau par …

Dans l’audio en question, Magali Berdah a déclaré qu’elle a obtenu la fermeture des comptes de Booba sur Twitter et Instagram. « A part Trump, je ne connais personne qui s’est fait fermer son compte Twitter. Enjoignant la société Twitter International Company de fermer le compte @ . Ils ordonnent à Twitter et Instagram de donner toutes les identifications de tous les comptes qui ont parlé sur moi. Il n’a pas compris, je l’ai niqué, il ne peut rien dire. J’ai gagné une bataille et les plateformes sont dans l’obligation de surveiller et de fermer certains comptes », a lancé Magali Berdah dans l’audio.

Une fermeture non éffective

Mais pour le moins qu’on puisse dire, la star de téléréalité qui accuse à son tour Booba de cyber harcèlement, n’a pas encore réussi à fermer effectivement ses comptes des réseaux sociaux Twitter et Instagram. Ce qui réconforte bien évidemment le Duc de Boulogne qui n’envisage pas d’abandonner son combat de sitôt malgré les actions menées par sa rivale.

Lire Aussi  France-Présidentielle/ Battue, la candidate du parti de Sarkozy demande de l’argent

« Avec ou sans moi, continuez le combat!!! Ces monstres ne doivent pas gagner! Ils peuvent jouer de tous leurs contacts et interviewer les hommes politiques en mini-jupe, on lâchera rien. On aura le dernier mot. C’est nous les bons!!! », a réagi le rappeur franco-sénégalais dans une publication sur son compte Twitter.

Advertisement

Á La Une