Connect with us

People

Nolwenn Leroy : Son fils Marin ne devait pas s’appeler comme ça au départ, elle s’explique

Published

on

Nolwenn Leroy fête ses 40 ans ce mercredi 28 septembre. L’occasion d’évoquer la naissance de son fils Marin, notamment le choix du prénom sur lequel elle s’était expliquée dans une intervew accordée à « Purepeople ».

Cela n’est plus une secret pour personne : Nolwenn Leroy porte la Bretagne, sa région natale, profondément dans son coeur. Il aurait ainsi été logique qu’elle donne à son fils, né le 12 juillet 2017, un prénom originaire de là-bas. Mais la chanteuse, qui fête aujourd’hui ses 40 ans, a préféré le prénommer « Marin », en hommage à ceux qui vivent en mer. Ce qui, quelque part, se rattache à la Bretagne, qui est une région profondément liée à l’Océan et à la vie marine.

« Au départ, je voulais donner à mon fils un prénom purement breton, celte, et puis finalement ce prénom s’est imposé parce qu’il porte en lui toute la Bretagne mais aussi bien au-delà le courage, le voyage, les marins. La mer. Tout me ramène à la mer. C’est une source d’inspiration infinie » avait expliqué la compagne d’.

Peur de voir nos enfants grandir

Ce prénom a également donné des idées à de nombreux parents puisque depuis la naissance du petit garçon, la côte de popularité de son prénom a doublé, puis triplé. En 2020, ce sont 686 nouveaux petits « Marin » qui voyaient le jour… « Tant mieux » s’était réjouie l’interprète de La Jument de Michao. « Le prénom Nolwenn avait grimpé aussi à l’époque de la Star Ac ! Ça me fait plaisir, c’est un joli prénom ». Elle profitait également de cet entretien pour se confier sur son petit garçon, notamment sur les craintes qui l’accompagnent au quotidien en tant que jeune maman.

Lire Aussi  Clarisse Agbégnénou est enceinte ! La championne de judo révèle sa grossesse en photo

« On a tous un peu peur de voir nos enfants grandir. À la fois on attend que ça, on veut les porter, les voir sortir du nid, qu’ils aient confiance en eux, qu’ils aient des rêves, des passions, qu’il aient soif de vivre, de voyager. Ce n’est pas pour rien s’il se prénomme Marin ! Mais à la fois, on est aussi saisis d’une angoisse à l’arrivée d’un enfant qu’on n’a jamais connue avant. Avant, on est angoissé pour soi-même, on n’a pas la responsabilité d’un petit être. Et puis tu n’imagines plus ta vie sans lui, c’est un amour fou et ça fait peur. On est un peu pétris d’angoisses », avait-elle déclaré au sujet de son fils.

L’année dernière, elle lui rendait hommage à travers le titre Mon beau corsaire, composé avec l’aide de Benjamin Biolay.

Lire Aussi  Coumba (Koh-Lanta) se confie sur les conséquences des insultes qu’elle a reçues

Á La Une