Connect with us

Divertissement

Le Mali sevré du pétrole nigérien à cause du premier ministre Abdoulaye Maiga ?

Published

on

Les propos tenus par le Premier ministre par intérim du Mali, Abdoulaye Maiga, vis-à-vis du président nigérien, Mohamed Bazoum lors de la 77è session des Nations Unies à New York le week-end dernier, n’ont pas été du goût des parlementaires nigériens. Quelques heures après, le Niger aurait annoncé la suspension des autorisations de transit de produits pétroliers vers le Mali.

Le chef du gouvernement par intérim Abdoulaye Maiga, avait, entre autres, traité le président Mohamed Bazoum, de « l’étranger qui se réclame du Niger ». A l’instar de certains opposants politiques au Mali, l’Assemblée Nationale du Niger a désapprouvé cette posture en réaffirmant que le peuple Nigérien, souverain, a choisi en toute responsabilité ses dirigeants, à travers des élections démocratiques.

Un communiqué datant du mercredi 21 septembre 2022 émanant de Harouna Abdallahdu, directeur général des Douanes du Niger, annonçait « la suspension de la délivrance des autorisations de transit de produits pétroliers sur le Mali non destinés à la MINUSMA accordées aux usagers ».

Lire Aussi  Samuel Eto’o : ce geste fort de la star à l’endroit de cette non-voyante émeut la Toile (photo)

Ce communiqué rendu public dans un contexte de tension diplomatique entre Bamako et Niamey serait, selon certains observateurs, une forme de représailles de la part du Niger.

Advertisement

Á La Une