Connect with us

People

Géraldine Nakache : Ventre à l’air et look cuir, elle se la joue femme fatale au défilé Hermès

Published

on

Pour le défilé Hermès, Géraldine Nakache a opté pour un look cuir très remarqué. Le ventre à l’air, les cheveux coiffés en arrière, l’actrice de 42 ans a fait sensation au Tennis Club de Paris, ce dimanche 2 octobre.

La Fashion Week bat son plein à Paris et les personnalités se succèdent en front row des plus grands défilés. Ce dimanche 2 octobre, c’est Nadège Vanhee-Cybulski qui a dévoilé à quelques invités prestigieux la dernière collection Hermès, axée sur les vêtements de performance. Pour la découvrir, il fallait se rendre au Tennis Club de Paris, qui trouve place dans le 16e arrondissement de Paris. Et ce dimanche, Géraldine Nakache ne s’est pas fait prier. L’actrice de 42 ans est apparue très stylée dans un total look cuir, noir, le vente à l’air. Les cheveux coiffés en arrière, la comédienne qui a conquis la France avec la comédie Tout ce qui brille, et se dévoile désormais dans un tout autre registre avec Vacances de Béatrice de Staël et Léo Wolfenstein, a capté l’attention de tous les photographes présents.

Lire Aussi  Pascal Obispo victime d'un malaise lors d'un concert : le chanteur hospitalisé

La veille, elle a découvert le défilé Ester Manas, auprès notamment des influenceuses Paola Locatelli, Anouchka Gauthier, ou encore Romane et Carla Ginola, et la grande amie de Leïla Bekhti avait cette fois-ci misé sur un look très original, se transformant en véritable oeuvre d’art. Véritable modeuse, elle avait déjà dévoilé son ventre en septembre dernier, pour défendre le film Vacances, avec une veste courte style boléro à la finition parfaite. La maman de la petite Sarah, 6 ans, a de nouveau misé sur cet atout et sur un look cuir remarquable pour assister au défilé Hermès ce week-end. Géraldine Nakache a pu y croiser une autre comédienne et réalisatrice tout comme elle, Valérie Donzelli.

Rendez-vous pour une rave en plein désert

Pour ce show, dans l’enceinte du Tennis Club de Paris, Nadège Vanhee-Cybulski a misé sur une dune de sable, voulant que, selon ses mots, elle puisse « célébrer le retour à l’extérieur, sentir le vent, la chaleur, la sueur sur la peau« . « Nous avons été tellement confinés« , a-t-elle fait savoir comme rapporté par Vogue . Et ce désir a donc donné naissance à une collection fondée sur la non-constriction, la facilité et les éléments de performance. Le show dépeignait ainsi une rave dans le désert.

Lire Aussi  "Un long parcours..." : Un enfant de Familles nombreuses touché par la maladie, des nouvelles peu rassurantes

Á La Une