Connect with us

Divertissement

En RDC, le président nomme un général mort depuis 11 ans

Published

on

La République démocratique du Congo (RDC) vient une fois de plus de s’illustrer de la plus mauvaise des manières, avec la nomination d’un officier décédé depuis belle lurette à la tête des opérations militaires d’une région.

La nouvelle a été annoncée dans une ordonnance présidentielle lue dans une récente édition du journal télévisé. Celle-ci portait sur des nominations au sein du commandement des secteurs opérationnelles des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). C’est une ordonnance présidentielle, donc officielle et d’une haute importance. On est donc en droit de s’attendre à ce qu’elle ne souffre d’aucune erreur.

Dès l’entame de la lecture de l’ordonnance présidentielle, l’on déchante vite. La présentatrice annonce la nomination du général-major Floribert Kisembo Bahemuka en tant que commandant du secteur opérationnel Nord Equateur. Son matricule est même communiqué. Et pourtant, le concerné est mort… depuis 11 ans. Commandant de la zone opérationnelle des FARDC à Lubutu, il a été abattu le 30 avril 2011 à Lonyo, en Ituri.

Lire Aussi  Accusations du Mali: la France se dit insultée et nie armer les terroristes

La séquence n’est pas passée inaperçue. Sur les réseaux sociaux, de nombreux congolais ont exprimé leur étonnement face à cette bourde d’une autre époque. « Le Premier ministre ou du moins le cabinet du PR contacte au minimum les personnes qu’on souhaite nommer à des fonctions militaires. Comment est dirigé ce pays. Que font les renseignements militaires ? », s’interroge un internaute.

Au-delà du choc et des moqueries, l’erreur est juste révélatrice d’un grave problème au sein de l’armée congolaise, qui est pourtant très sollicité actuellement, surtout dans l’Est, face aux rebelles du M23. Le renseignement, ou l’information, est le nerf de la guerre, dit-on souvent. Alors, si l’on n’arrive même pas à contrôler l’information au sein de nos propres rangs, comment peut-on espérer combattre, encore moins venir à bout de nos ennemis ?

Lire Aussi  Un acteur aux riches pasteurs : « Utilisez vos jets privés pour évacuer les étudiants nigérians en Ukraine »
Advertisement

Á La Une