Connect with us

Divertissement

« Sénile le larbin » : cette insulte que ce célèbre animateur n’a pas digéré…

Published

on

Après des années d’absence à l’antenne malgré quelques vaines tentatives de come-back, Christophe Dechavanne a opéré un retour fracassant cette rentrée en devenant le coéquipier de Léa Salamé dans « Quelle époque ! », la nouvelle émission de deuxième partie de soirée de France 2. Questionné sur ce retour inespéré au premier plan, l’ex animateur de « Coucou c’est nous » se confiait sans détour dans un entretien à Télé Star : « Je n’ai jamais été blasé de rien. Je suis comme un petit gars excité à qui on donne la possibilité de faire des choses qu’il aime mais de manière différente. Être à l’antenne, c’est un plaisir et c’est mon métier », s’enthousiasmait-il.

Mais si il est plus que jamais enchanté d’exercer son métier de passion, Christophe Dechavanne doit également composer avec quelques critiques pas toujours évidentes à encaisser. Hier, samedi 29 octobre, il a partagé le message d’un hater suite aux propos tenus la semaine dernière alors que François Hollande était convié dans l’émission. L’animateur de 64 ans s’était montré plutôt élogieux à l’égard du bilan du quinquennat de l’ex président. « Je dis à un président de la République grosso modo trois, quatre trucs factuels qui étaient réussis : la baisse du chômage, le mariage pour tous, la baisse de la dépense publique », a tout d’abord recontextualisé Christophe Dechavanne.
Manifestement, ces quelques compliments n’ont pas été du goût d’un internaute qui ne s’est pas fait prier pour tacler allègrement l’animateur sur les réseaux sociaux. « Il devient sénile le larbin », a partagé Christophe Dechavanne qui s’est étonné : « Donc on parle de moi comme ça !« . Ecoeuré de faire l’objet de critiques et insultes aussi virulentes, Christophe Dechavanne a ensuite partagé son état d’esprit : « Qu’est-ce qu’il se passe dans la tête d’un mec qui est peut-être sympa dans la vie, et qui m’écrit : ‘Tiens, il te reste une goutte du big Hollande sur la commissure des lèvres » ?… On atteint un degré de vulgarité ! Qu’est-ce qui se passe dans la tête de quelqu’un qui prend un peu de son temps en essayant de ne pas faire de fautes d’orthographe pour écrire une saloperie violente dans la pensée, dans le fond ! Je me fous des termes, ça me glisse sur le dos comme un canard avec la pluie, mais je trouve que c’est extrêmement violent dans la démarche. Donc à ceux qui m’écrivent : continuez si ça vous plaisir, mais franchement… », a-t-il réagi. Le message est passé.

Lire Aussi  ‘Je veux être normale’ : en détresse, Aurélie Dotremont dérape puis s’excuse en public
Advertisement

Á La Une