Connect with us

Divertissement

1O idées pour entamer une conversation quand on a rien à dire

Published

on

Il vous est déjà certainement arrivé de vous trouver en présence de personnes que vous connaissez peu (ou pas) et de ne pas savoir comment entamer la conversation. Parfois même cette situation se manifeste avec vos proches. Vous ne savez jamais quoi leur dire, les mots ne viennent pas. C’est franchement désagréable comme situation non ?

Alors avant de vous coller l’étiquette « d’incapable d’intéresser les autres » pour * raisons, jetez d’abord un œil dans ces 1O idées pour entamer une conversation quand on a rien à dire.

1. Se présenter si nécessaire

Si vous ne connaissez pas votre interlocuteur, briser la glace est très simple : ayez l’air abordable, dites-lui votre nom, tendez votre main et souriez.

2. Se servir de l’endroit ou de l’occasion

Regardez autour de vous et voyez s’il y a quelque chose d’intéressant à souligner. Même si cela paraît banal ou futile, il suffit souvent de peu pour démarrer une longue conversation.

3. Poser une question ouverte

C’est à dire une question qui va nécessiter une réponse autre qu’un simple « Oui » ou « Non ». La plupart des gens aiment parler d’eux-mêmes, il vous faut donc trouver un sujet pour les lancer. Les questions ouvertes ont tendance à commencer par qui, quand, quoi, pourquoi, où et comment. Par exemple : « Qu’est-ce qui vous a poussé à venir ici ? »

Lire Aussi  Alix : elle s’exprime sur les injections esthétiques après une publicité mensongère

4. Apprendre à combiner les remarques générales avec des questions ouvertes

Parfois une remarque générale peut être maladroite ou hors de propos quand elle est exprimée toute seule. Il suffit alors de la combiner avec une question ouverte pour un effet maximum. Par exemple : « C’est une belle écharpe, où l’avez-vous achetée ? ». Cela permet au propriétaire de l’écharpe de parler du jour où il est allé faire du shopping et de toutes ces choses drôles qui sont arrivées.

5. Entretenir la conversation en bavardant

Cela permet de maintenir la conversation légère et simple, ce qui est particulièrement utile pour les personnes qui en sont encore au stade d’apprendre à mieux se connaître. Bavardez pour établir un rapport et trouver des points communs plutôt que de vous monter l’un contre l’autre pour un argument où vous vous tiendrez tête.

Lire Aussi  Affaire 46 militaires ivoiriens détenus: Le Mali va-t-il quitter la CEDEAO ?

6. Synchroniser

Une fois que votre interlocuteur commence à parler, suivez son signal pour poursuivre la conversation en douceur. Utilisez l’écoute active afin de refléter ce qu’il dit et de résumer ses sentiments éventuels. Prononcez le prénom de la personne de temps en temps. Non seulement cela vous aidera à vous en souvenir, mais c’est un signe chaleureux de respect mutuel et d’appréciation.

7. Utiliser des mots d’ordre sensoriel

Comme par exemple « Voir », « Imaginer », « Sentir », « Dire », « Sens », etc., qui encouragent la personne à continuer de dépeindre une image descriptive dans le cadre de ses propos. Par exemple : Où vous voyez-vous dans un an ? Que pensez-vous des nouveaux plans pour la rénovation du centre-ville ?

8. Etre conscient de son monologue intérieur

Quand vous sentez soudainement que vous n’êtes pas en mesure d’engager la conversation avec une personne, il est probable que vous vous dites des choses négatives. Essayez de garder à l’esprit que tout le monde a ces doutes de temps en temps, mais qu’il est essentiel de les surmonter afin de s’engager dans des relations humaines.

Lire Aussi  “Est-ce que tu mangeais ?”, Quand Apoutchou National était Skinny, ce cliché fait le buzz (Photo)

9. S’entraîner à entamer des conversations

Vous pouvez vous sentir un peu maladroit au début, mais avec la pratique, il peut devenir facile de démarrer de bonnes conversations. Chaque fois que vous vous trouvez dans une situation où vous êtes appelé à converser avec d’autres, considérez la chose comme une partie de votre entraînement en cours, et notez vos progrès à chaque fois que vous essayez.

10. Savoir rebondir

Si vous pratiquez l’écoute active, votre interlocuteur aura sans doute glissé des informations le concernant dans la conversation, une occasion parfaite pour vous de rebondir. En plus de lui faire plaisir (qui n’aime pas parler vacances ?), cela vous donnera peut-être la possibilité d’échanger une expérience personnelle !

Advertisement

Á La Une