Connect with us

Divertissement

Alain Lobognon : « Le Mali est pris en otage par des zouaves »

Published

on

Alain Lobognon, ex-proche de Guillaume Kigbafori Soro, a tenu des propos acerbes contre la junte actuellement au pouvoir au Mali. L’ancien ministre des Sports estime qu’Assimi Goïta et son gouvernement tiennent le peuple malien en otage.

Alain Lobognon assomme la junte malienne

Au moment où les relations continuent de se dégrader entre la France et le Mail, Alain Lobognon refuse d’être tendre envers le pouvoir d’Assimi Goïta.

En effet, le gouvernement du Mali a apporté une vigoureuse réaction à la décision d’Emmanuel Macron de suspendre l’aide publique au développement destinée au pays d’Assimi Goïta.Le gouvernement de transition a annoncé l’interdiction pour les ONG françaises ou financées par la France d’exercer sur le sol malien.

Cette décision d’Assimi Goïta irrite Alain Lobognon. L’ancien député de Fresco (sud de la Côte d’Ivoire) s’insurge contre cette mesure. « Le Mali est pris en otage par des zouaves en quête de gloire médiatique… qui ferment les yeux sur les massacres de pauvres âmes. Applaudissez ces félons ! Je les condamne ! », a déclaré Lobognon dans un tweet.

Lire Aussi  CAN 2023 : Samuel Eto’o « gronde » les Lions après le match face au Burundi

Le compagnon d’Amira Lobognon a poursuivi en soulignant que « les terroristes massacrent, chaque jour qui passe, des Maliens qui ne demandaient qu’à vivre simplement sur leurs terres », mais « ce qu’il intéresse les putschistes au fréon, c’est leur image de faux guerriers devant la France ».

L’homme politique ivoirien n’a pas manqué de narguer la junte malienne en l’invitant à « renier tous les Maliens résidant en France ». « Elle sera saluée par les fanatiques qui conseillent la junte malienne, lui demandant de couper tout lien avec la France », s’est-il exprimé.

De leur côté, les actuels dirigeants maliens ont dénoncé des « allégations fantaisistes » de la part de la France et un « subterfuge destiné à tromper et manipuler l’opinion publique nationale et internationale aux fins de déstabilisation et d’isolement du Mali ». Pour l’heure, l’Élysée n’a pas encore réagi sur cette affaire.

Lire Aussi  ”C’est un gros mensonge ! C’est du n’importe quoi”; les internautes très en colère contre ce classement des plats préférés des Africains (photos)

Partager:

Advertisement

Á La Une