Connect with us

Divertissement

Didier Deschamps en “surcharge pondérale” : sa choquante évolution physique avant de prendre les commandes de l’équipe de France

Published

on

Un homme métamorphosé. Quelques semaines après la victoire de l’équipe de France à la Coupe du Monde 2018 en Russie, Didier Deschamps apparaissait totalement transformé. Vivement critiqué pour sa dentition, le sélectionneur des Bleus profitait de sa victoire dans la plus prestigieuse des compétitions internationales pour changer de tête. En effet, les fans de l’équipe de France découvraient un coach avec de toutes nouvelles dents qui n’ont pas manqué de surprendre.

Mais ce nouveau sourire Email Diamant n’a pas été gratuit comme le faisait savoir Justine, une assistante dentaire qui travaille dans un cabinet situé à Paris, au micro de TF1. « Je pense que Didier Deschamps a fait recouvrir ses dents avec des facettes […] C’est une opération qui coûte entre 10 000 et 16 000 euros et qui nécessite de deux à quatre séances d’environ deux heures », a-t-elle fait savoir. Pourtant, la somme serait bien plus élevée d’après nos confrères de Purepeople qui notaient que Didier Deschamps avait fait remplacer des dents manquantes et fait poser des implants. De fait, la somme totale varierait entre 25 000 et 40 000 euros selon Justine.

Lire Aussi  Mimie, victime d’une campagne de sabotage ? La chanteuse camerounaise au cœur d’un gros scandale

Une importante prise de poids

Mais lorsqu’on le peut, pourquoi se priver ? D’autant plus que Didier Deschamps revient de loin physiquement. A 54 ans, le sélectionneur des Bleus affiche une silhouette que de nombreux hommes rêveraient d’avoir au même âge. Pourtant, dans les années 2010, DD était « en surcharge pondérale » comme il l’a notamment avoué dans le reportage Renaissance : Une décennie bleue, diffusé il y a quelques jours sur TMC.

« J’étais en train de me reconstruire physiquement […] Physiquement j’avais pas mal de surcharge pondérale », a-t-il admis dans le documentaire lorsqu’il évoquait son arrivée chez les Bleus. Un problème physique confirmé par Noël Le Graet, président de la Fédération française de football. A l’époque, il le « reconnaît à peine ». « Parce qu’il a eu une petite période un peu compliquée. À Marseille, il ne se plaisait plus trop et ça l’avait perturbé », se souvient celui qui dirige la FFF. Des kilos en plus qui font désormais partie du passé.

© Clementz Michel/ABACA

Lire Aussi  Réforme des Universités ivoiriennes: 9 milliards de FCFA dégagés

A voir également : Didier Deschamps : le terrible drame dont il ne veut pas parler

R.F

Advertisement

Á La Une