Connect with us

Divertissement

L’Arabie saoudite « décapite 12 personnes » alors que l’attention est tournée vers la Coupe du monde

Published

on

L’Arabie saoudite a été accusée d’avoir décapité 12 personnes alors que l’attention est tournée vers la Coupe du monde au Qatar.

Le pays aurait exécuté une douzaine d’hommes en 10 jours malgré la promesse du prince héritier de limiter la peine capitale.

Selon l’organisation de défense des droits humains Reprieve, les accusés ont été condamnés à mort après avoir été emprisonnés pour des infractions non violentes liées à la drogue. La directrice de l’organisation, Maya Foa, a averti que le nombre de morts pourrait bientôt atteindre 13.

Ils ont souligné le cas du chauffeur de taxi Hussein Abo al-Kheir, qui risque d’être exécuté dans une prison saoudienne.

Foa a déclaré: « Alors que Mohammed bin Salman (MBS) se mettait au centre de la scène lors de la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde, assis à côté du suprémo de la Fifa Gianni Infantino, le chauffeur de taxi Hussein Abo al-Kheir se recroquevillait dans une cellule, terrifié à l’idée qu’il sera le prochain a être pris par le bourreau. Alors que tous les regards sont tournés vers le football, l’Arabie saoudite mène une horrible série d’exécutions, tuant des gens comme Hussein, un homme innocent qui a été torturé par la police saoudienne pour qu’il « avoue ». L’Arabie saoudite a exécuté plus de personnes que jamais auparavant au cours des six premiers mois de cette année, et a maintenant commencé à exécuter des délinquants liés à la drogue, en grand nombre et en secret, alors que le monde se concentre sur son voisin. »

Selon l’organisation à but non lucratif, qui a recueilli des données sur les exécutions de cette semaine, la plupart des accusés ont été décapités à l’épée. Trois des hommes exécutés étaient pakistanais, quatre syriens, deux jordaniens et trois saoudiens, a déclaré Reprieve. 

Lire Aussi  Ligue des champions au Maroc: La CAF répond à Al Ahly et accuse

Un autre homme originaire de Jordanie aurait été transféré dans une aile de la prison et devrait être exécuté vendredi, a ajouté l’ONG. Les derniers chiffres portent le nombre total de personnes exécutées en Arabie saoudite cette année à au moins 132, soit plus que le nombre d’exécutions saoudiennes en 2020 et 2021 réunies.

En août, l’Organisation européenne saoudienne des droits de l’homme a critiqué le système judiciaire du pays, affirmant qu’il avait trahi ses promesses de réduire la torture et les meurtres dans son système pénal.

Dans son rapport, le groupe a attiré l’attention sur une décapitation massive de 81 criminels le 12 mars – lorsque plus de 70% des victimes ont été tuées pour leur implication dans des crimes non mortels. Sur le nombre total de tués, 41 hommes – plus de 50% – ont été massacrés pour avoir participé à des manifestations pro-démocratie. Pour justifier les meurtres, les dirigeants saoudiens ont qualifié les hommes de « terroristes« .

Lire Aussi  Bonne nouvelle ! Adebayor en passe de signer avec le PNUD un partenariat en faveur des jeunes

L’ESOHR a rapporté qu’au moins trois des hommes ont fourni des allégations crédibles selon lesquelles ils avaient été torturés et leurs aveux forcés.

Advertisement

Á La Une