Connect with us

Divertissement

Sarkodie : le rappeur ghanéen accusé de cautionner le viol !

Published

on

Le célèbre rappeur ghanéen Sarkodie est accusé de cautionner le viol après avoir commenté un nouveau freestyle de Tulenkey.

Le rappeur ghanéen a réagi à la reprise par Tulenkey de sa chanson “Confam”. Dans le freestyle, qui traite de la façon dont certaines filles se jouent des hommes et leur refusent le s3xe, Tulenkey a lâché une ligne qui dit “wode saa na mato wo monaa”.

Selon certains internautes, cette phrase parle de “vi0l”. Tulenkey a d’abord partagé le freestyle et a fait un commentaire unpeu déplacé.

Réagissant au freestyle, Sarkodie a reposté le tweet de Tulenkey et a commenté. La réponse du rappeur a depuis suscité des réactions négatives sur l’application Bluebird.

Le célèbre dessinateur ghanéen, Bright Ackwerh, a commenté en disant : « Voici notre leader du changement, citoyen du monde et activiste, qui a ajouté des émojis de feu à des paroles de vi0l… en 2022. La dernière fois que quelqu’un a fait des commentaires aussi suggestifs sur sa fille… Il n’a pas répondu, n’est-ce pas ? »

Lire Aussi  Mali: le contingent togolais de la MINUSMA bloqué sur place

« Sark, tu n’aurais pas dû retweeter ça. Il y a une ligne qui dit ‘wode saa na mato wo monaa’, ce qui, à mon avis, encourage le ‘vi0l’ ou le s3xe sans consentement. Tu ne devrais pas promouvoir cela », a écrit un internaute.

Pendant ce temps, d’autres personnes ont défendu le rappeur en ne voyant aucun mal dans son commentaire.

Advertisement

Á La Une