Connect with us

Divertissement

Affaire RTI: Mariam Coulibaly crache ses vérités à Fabrice Sawegnon

Published

on

Invité il y a quelques jours au Salon des Industries Musicales d’Afrique (Sima), le boss de Life Tv, Fabrice Sawegnon, s’en est ouvertement pris à la RTI, avant d’être recadré par Mariam Coulibaly.

Mariam Coulibaly à Fabrice Sawegnon:  »Quand tu feras du service public, tu pourras revendiquer la redevance »

Le boss de Life tv a, en effet, déploré le fait que la chaîne nationale de télévision ivoirienne ne privilégie pas les productions locales.  » Chez nous à Life Tv, on ne diffuse pas de films indiens, de films mexicains ou des séries brésiliennes qu’on peut trouver chez les concurrents et même dans le service public. On nous prend 2000 Fcfa sur nos factures pour aller payer des films indiens … Nous chez Life Tv, on fait la part belle aux productions locales ou africaines. C’est à dire que le jour vous voyez un film indien à Life Tv, c’est que je ne suis plus là. Il faut d’abord promouvoir sa culture avant de s’intéresser à celle des autres. Et pour moi, c’est fondamental…nous finançons, en priorité, les productions locales pour donner la chance aux talents locaux de s’exprimer. On ne veut pas de films brésiliens, mexicains ou indiens », a lancé Fabrice Sawegnon tout en estimant que la redevance RTI imposée sur chaque facture, devrait être repartie à l’ensemble des chaînes de télévision qui diffusent en Côte d’Ivoire.

Lire Aussi  Alpha Blondy : “On se disait, le jour où on va devenir star, on va montrer aux nanas…”

Présente à cet événement, Mariam Coulibaly, directrice de la Radio Fréquence 2, a répondu à Fabrice Sawegnon. ‘’Quand tu feras du service public, tu pourras revendiquer la redevance. Tant que tu n’en fais pas, désolée, ça sera IDT et la Rti, parce que finalement, il n’y a pas que la RTI, il y a également IDT qui profite de la redevance‘’, a expliqué Mariam Coulibaly. Puis d’ajouter: « Sur la question des films étrangers, c’est bien d’en parler, mais je veux dire que la promotion de la production locale, la RTI est pionnière dans le domaine. D’ailleurs, nous avons un segment Rti distribution qui favorise les productions locales et qui fait même des ouvertures vers des productions sous régionales. On a des collaborations avec l’Afrique du Sud, on a des collaborations, de plus en plus, avec des pays qui se vendent dans le domaine. Pour ce qui concerne les films brésiliens, ce sont des films qui ont eu le vent en poupe à une certaine période, et la Rti étant dans l’air du temps, propose ces contenus. Parce que, que vous le vouliez ou non, il y a du public pour ces contenus », a-t-elle clarifié.

Lire Aussi  Anniversaire de Georgette Eto’o : quel âge vient d’avoir la femme de Samuel ?

Partager:

Advertisement

Á La Une