Connect with us

Divertissement

Burkina : Plus de 5 000 écoles fermées à cause d’attaques djihadistes

Published

on

À en croire une information de Save The Children, au Burkina Faso, ce sont au total 5 700 écoles qui ont dû fermer leurs portes au regard de la situation sécuritaire dans le pays. L’organisation a fait savoir dans un communiqué qu’un million d’élèves sont actuellement privés de cours.

Burkina Faso : Save The Children inquiet pour un million d’élèves

Save The Children a indiqué dans un communiqué que « le Burkina vient de franchir la barre dramatique d’un million d’enfants affectés par la fermeture des écoles en raison de la crise sécuritaire ». Selon l’organisation internationale, « ces fermetures représentent environ 22 % des structures éducatives du Burkina Faso » et elles touchent 1 008 327 élèves.

Par ailleurs, Joseph André Ouedraogo, le ministre burkinabè de l’Éducation fait savoir que plus de 28 000 enseignants n’ont plus retrouvé leurs classes depuis plusieurs semaines. « Pour l’heure, et vu l’urgence, il est primordial pour les gouvernants, les donateurs et la communauté humanitaire de trouver et financer des solutions alternatives immédiates pour atténuer les risques liés à cette situation », s’est exprimé le directeur au Burkina Faso de Save The Children, Benoit Delsarte. Pour lui, la situation est « dramatique ».

Lire Aussi  Vladimir Poutine: nouveau décès mystérieux dans son entourage

Benoit Delsarte ajoute aussi que la fermeture des classes prive non seulement les enfants de leur droit à l’éducation et au développement intellectuel, mais les expose à de nombreux risques compromettant définitivement leur bien-être et leur avenir.

Le Burkina Faso subit fréquemment des attaques perpétrées par des groupes djihadistes. Lundi 21 novembre 2022, des individus armés ont mené une attaque contre le village de Safi, dans la commune de Boala, près de Kaya, dans le centre-nord du pays. Les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP, supplétifs civils de l’armée), directement visés par l’attaque, ont perdu huit éléments.

Le pays est dirigé par le capitaine Ibrahim Traoré depuis le coup d’État militaire qui a vu la chute du lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba.

Lire Aussi  Maya Niiya : accusée par Booba d’avoir été payée pour son silence sur Magali Berdah

Partager:

Advertisement

Á La Une