Connect with us

Divertissement

Eddy Kenzo devient le premier chanteur Ougandais nommé aux Grammy Awards

Published

on

Eddy Kenzo ignore jusque-là sa date de naissance. Un épisode difficile de son histoire personnelle qui est au cœur de la façon dont le chanteur ougandais se perçoit dans ses chansons. Pourtant, Kenzo, qui est devenu « le premier chanteur basé en Ouganda à être nommé aux Grammy Awards », continue à atteindre des sommets qui défient ses attentes, celles de ses fans et de ses rivaux dans ce pays d’Afrique de l’Est où son travail est parfois remis en question.

Certains Ougandais considèrent que son style musical est plutôt ludique et qu’il n’est pas un grand chanteur. Mais d’autres voient dans ses expérimentations le potentiel créatif qui fait de lui un artiste aux dons originaux. Pour Kenzo, toute reconnaissance de son travail est un rappel du chemin qu’il a parcouru.

« Honnêtement, je suis très ému. Je suis si nerveux en même temps », a déclaré Kenzo en parlant de sa nomination. « Je remercie Dieu d’avoir réussi. »

La chanson « Gimme Love » de Kenzo, une collaboration avec le chanteur américain Matt B qui a commencé par une rencontre fortuite à Los Angeles, est nominée pour un Grammy dans la catégorie de meilleure performance de musique du monde.

Lire Aussi  Une enseignante d’art critiquée pour ses courbes voluptueuses, les parents l’accusant d’être une source de distraction (photos)

Se souvenant de leur rencontre, Kenzo dit avoir ressenti une connexion avec le propre engagement de Matt B pour le succès, trouvant le refrain de « Gimme Love » lorsque le chanteur américain a amené sa famille avec lui au studio d’enregistrement.

Kenzo, dont le vrai nom est Edirisa Musuuza, a remporté un BET award en 2015 en tant que choix des téléspectateurs pour le meilleur nouvel artiste international, le premier et seul Ougandais ainsi honoré à ce jour.

Cette accolade faisait suite à sa chanson de rupture « Sitya Loss », accompagnée d’une vidéo mettant en scène des enfants danseurs dont la performance énergique a retenu l’attention de stars mondiales comme Ellen DeGeneres.

Cette chanson était un clin d’œil aux humbles débuts de Kenzo dans une région reculée du centre de l’Ouganda, en tant qu’enfant à peine alphabétisé qui ne savait pas d’où viendrait son prochain repas. De son propre aveu, Kenzo a passé 13 ans dans la rue après avoir perdu sa mère alors qu’il n’avait que 4 ans. Il ne savait pas qui était son père et n’a découvert certains de ses frères et sœurs qu’une fois adulte.

Lire Aussi  Yemi Alade : “Quelle est la valeur de la vie humaine dans votre pays ?”

Il voulait devenir footballeur et a même gagné une bourse d’études pour un internat grâce à son talent, mais il a ensuite abandonné et est retourné à l’arnaque qui, selon lui, a fait de lui un homme. Il a enregistré son premier single en 2008 et a atteint la célébrité en 2010 avec la chanson « Stamina », aimée par les politiciens, les amoureux et d’autres pour son éloge de l’énergie de la jeunesse. En plus de remporter des prix, Kenzo est fréquemment invité à se produire dans le monde entier.

Trois jours avant d’apprendre qu’il était nominé pour un Grammy, Kenzo a organisé un festival à Kampala auquel ont assisté des milliers de personnes, dont le premier ministre ougandais. Ce fut un moment de fierté pour un chanteur dont la musique est souvent ignorée par les stations FM locales, qui peuvent faire ou défaire une chanson grâce aux choix des DJ.

Lire Aussi  Défaite du Barça : un ivoirien perd plus d’un million de FCFA en pariant sur 1XBet (photos)

Même Kenzo a le sentiment d’être plus apprécié à l’étranger que dans son pays. « Ma plus grande fanbase est en dehors de l’Ouganda, parce que le monde est plus grand que l’Ouganda », dit-il pensivement. « L’Ouganda n’est qu’un petit pays. »

Advertisement

Á La Une