Connect with us

Divertissement

Le peuple malien durement pénalisé par le bras de fer Paris-Bamako

Published

on

Alors que les autorités maliennes ont annoncé la suspension des activités des ONG qui reçoivent des financements français, ces associations sont dans la tourmente mais encore plus les populations qui bénéficient de leurs actions.

Les relations entre la France et le Mali sont chargées de tension depuis plusieurs mois déjà. De l’expulsion de l’ambassadeur de France à la suspension de l’aide publique au développement en passant par la fin de l’opération Barkhane, la suspension « à effet immédiat » des activités des ONG au Mali bénéficiant de financements français n’est qu’une réponse à une décision préalable de la France.

Défense de la souveraineté nationale, choix stratégiques du Mali et intérêts vitaux du peuple malien sont entre autres raisons évoquées par le gouvernement malien pour justifier la suspension des activités de certaines ONG financées par la France.

Lire Aussi  PMA : Le Togo plaide pour l’augmentation des financements du secteur privé

Selon les analystes, les conséquences de cette décision pourraient être très lourdes pour la population malienne qui bénéficie des actions sociales et humanitaires de ces ONG. Pour l’opposition du Cadre, cette asphyxie financière des ONG pénalise beaucoup plus « le peuple malien » que la France, accusée par Bamako de vouloir déstabiliser.

Advertisement

Á La Une