Connect with us

Divertissement

Burkina Faso : 90 000 personnes inscrites pour lutter contre les djihadistes

Published

on

L’appel lancé fin octobre par les premières autorités du pays pour seconder l’armée dans sa lutte contre les djihadistes, a porté ses fruits. Selon le commandant de la Brigade de Veille et de Défense Patriotique (BVDP), l’opération de recrutement de Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) a effectivement pris fin le 18 novembre avec plus de 90.000 inscrits

Des civils aux profils variés décident de seconder l’armée dans la lutte contre les djihadistes

“Au lieu de demander à des forces étrangères de venir nous aider, il faut d’abord compter sur nous-mêmes”. C’est sans doute une telle maxime qui a dû guider les autorites à lancer cette campagne de recrutement de VDP pour renforcer les rangs de l’armée dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Des civils de tous bords confondus de 18 à …79 ans, se sont engagés ces dernières semaines au Burkina Faso comme Volontaires pour la défense de la patrie (VDP). En effet, si les débuts de l’enrôlement, semblaient un peu mitigés avec l’absence d’affluence dans les différents centres d’enrôlement repartis dans tout le pays, les dernières semaines par contre ont connu une forte mobilisation des civils qui ont répondu présents à l’appel patriotique du Capitaine Ibrahim Traoré, pour lutter contre les terroristes.

Lire Aussi  Affaire Eunice-Tenor : un mouvement de défense des droits de l’homme lancé

Etudiants, chefs coutumiers, ministres, leaders politiques, chômeurs…se sont fortement mobilisés pour se faire inscrire en tant que Volontaires de la Patrie (VDP). Il faut noter que la campagne de mobilisation tablait sur un recrutement de 50.000 volontaires à enrôler, mais face au danger que traverse le pays, l’effort de défense, de mobilisation patriotique et populaire a été un large succès portant ainsi le nombre total de recrues à 90.000 personnes. La Brigade de Veille et de Défense Patriotique s’est d’ailleurs félicitée d’une telle grande mobilisation des populations et a remercié en outre tous les civils pour leur engagement au service de la mère patrie.

Prochaine étape : la formation

Conformement au statut du VDP, tous les inscrits ne pourront pas pour le moment être retenus, et la Brigade invite tous ceux qui sont dans une situation d’irrégularité à se conformer, s’ils maintiennent leur décision de servir comme VDP. En effet, le statut des VDP est consacré par une loi depuis 2020. Ce sont des « personnes de nationalité burkinabé, auxiliaires des Forces de défense et de sécurité (FDS), servant de façon volontaire les intérêts sécuritaires de leurs villages ou de leurs secteurs de résidence ».

Lire Aussi  “Zidane était un poids pour Vinicius”

Avec une telle mobilisation générale, des forces combattantes supplémentaires pourront être déployées aux côtés de l’armée sur l’ensemble du territoire. Sur les 50.000 volontaires espérés, 35.000 seront assignés à leur commune de résidence et 15.000 pourront être déployés sur le territoire. La prochaine étape à l’issue du processus du recrutement, est la formation initiale qui permettra aux recrues de pouvoir assurer la sécurité des populations et lutter efficacement contre les djihadistes.

djihadistes

Pierre Ouedraogo : www.afrique-sur7.ci

Advertisement

Á La Une