Connect with us

Divertissement

CDM 2022 /  » Peut-être qu’ils dormaient « , le sélectionneur du Ghana dézingue l’arbitrage

Published

on

Le Ghana a encore du mal à digérer l’arbitrage du match contre le Portugal (2-3), jeudi, pour son entrée en lice à la Coupe du monde 2022. Otto Addo, le sélectionneur de l’équipe ghanéenne, estime qu’il y a eu un manquement à ce niveau.

Les critiques sur l’arbitrage du face à face Ghana-Portugal continuent de susciter la colère des amoureux du ballon rond. Battus par le Portugal (2-3), le sélectionneur du Ghana n’a toujours pas admis le penalty accordé aux Portugais.

Le Ghana a perdu son premier match de la Coupe du monde 2022. Le fait le plus marquant de cette défaite est l’arbitrage qui a longuement été pointé du doigt. En particulier, le coup de gu.eule d’Otto Addo, le sélectionneur.

« L’arbitre a offert un penalty qui n’en était pas un. Tout le monde a vu la même chose. Pourquoi donc siffler ce penalty ? Parce que c’était Ronaldo en face ? (…) Quand quelqu’un marque dans cinq Coupes du monde, on ne peut que le féliciter, mais c’était vraiment un cadeau », a lâché le technicien au micro de beIN Sports. « Il n’y avait pas penalty, c’était une mauvaise décision. Je ne sais pas pourquoi la VAR n’est pas intervenue. C’est incroyable, peut-être qu’ils dormaient ».

Lire Aussi  Camille Lellouche : enceinte, elle montre son baby bump

À la 62e minute, Cristiano Ronaldo est tombé dans la surface et l’arbitre américain Ismail Elfath n’a pas hésité en désignant le point de penalty. Quelques minutes plus tard, le Portugais a ouvert le score.

Advertisement

Á La Une