Connect with us

Divertissement

“Matthieu Delormeau, c’est un mytho » : Pascal Soetens attaque l’animateur de “TPMP People”, qui lui a répondu en direct !

Published

on

Une fois est coutume dans l’émission de règlements de compte “TPMP People” : ça a encore chauffé ! Cette fois-ci, directement incriminé par Pascal Soetens, alias “Pascal, le grand frère” -qui a longtemps fait régner l’ordre et l’autorité dans de nombreux foyers français-, Matthieu Delormeau a tenu à répliquer directement à son accusateur. Le problème ? Pascal Soetens s’est plaint dans l’émission de Jordan De Luxe “Chez Jordan” de ne pas avoir de nouvelles de l’animateur de C8, alors que celui-ci lui avait confié son intention de le produire lors de leur dernière rencontre sur le plateau de “TPMP People”. Face caméra, le gaillard balance : “A partir du moment où tu annonces que tu souhaites me produire, ce qui serait bien c’est que tu m’appelles en fait. Depuis que je suis passé dans l’émission il y a à peu près 3-4 mois, plus de son, plus d’image. Donc Matthieu Delormeau – je fais une rime – c’est un mytho”, a-t-il froidement affirmé, face à un Jordan embarrassé.

 

Lire Aussi  Maitre Gims: « je performerais lors de la finale de la coupe du Monde 2022 »

 

 

“Tu as dit un peu de mal de TF1, TF1 ne veut plus de toi”

Visiblement vexé par ces déclarations qui le visent directement et personnellement, Matthieu Delormeau a décidé ce samedi 26 novembre de diffuser la séquence dans son émission mais surtout de répondre à Pascal Soetens : “J’ai été gentil mais si tu dis des choses,  je dis des choses. J’adore Pascal le grand frère, je lui ai dit ‘est-ce que tu es ok pour que je te produise ?’ parce qu’il n’a plus l’exclu avec Julien Courbet qu’il avait. Il m’a dit ‘oui, bien sûr' », a-t-il tout d’abord expliqué pour situer le contexte. Puis, il continue: “Après, il y autre chose, c’est que quand on veut produire une émission, on a une idée, et puis on essaye d’aller la vendre à une chaîne pour que la chaîne donne de l’argent et qu’on la produise. Si aucun diffuseur ne la veut… Pour l’instant je me bats… Tu es parti, tu as dit un peu de mal de TF1, TF1 ne veut plus de toi. Pour l’instant, NRJ12 ils ne veulent pas, C8 pour l’instant ils veulent pas. Pardon ce n’est pas que je ne te rappelle pas, c’est que pour l’instant, je n’arrive pas à te vendre”, a finalement conclu l’animateur, comme un tacle ultime à son détracteur. Mais il s’agit sûrement pas là d’une dernière passe d’armes… affaire à suivre !

 

France Viva

Advertisement

Á La Une