Connect with us

Divertissement

André Onana écarté de l’équipe du Cameroun : le journaliste Rémy Ngono révèle ce qui s’est passé

Published

on

Rémy Ngono, le journaliste de Radio France Internationale (RFI) nous apprend que le gardien des Lions Indomptables a été limogé par le président de la Fécafoot.

Après le penalty de non-titularisation d’André Onana contre la Serbie, J. Remy Ngono a expliqué comment le gardien camerounais avait décidé de claquer la porte après son erreur.

« Quelques instants après son forfait, non seulement il (Onana) laisse son coach sans avoir demandé des excuses et il va se présenter chez Samuel Eto’o dans son hôtel, son protégé qui cependant est président de la Fédération. Samuel Eto’o se retrouve donc entre le marteau et l’enclume et ne peut pas accepter que son sélectionneur soit rabaissé, il faut bien qu’il y ait de l’autorité. Raison pour laquelle quand Onana a décidé de partir, on lui a dit : vous pouvez partir », affirme Remy Ngono.

Lire Aussi  Guinée/ Colonel Doumbouya propose une transition de 39 mois, Cellou Dalein Diallo s’oppose et répond

Et de poursuivre : « Au Cameroun, il y a toujours des problèmes dans le vestiaire et c’est ce qu’on a essayé d’éviter. On sait que Onana est le protégé de Samuel Eto’o.  C’est Samuel qui lui a tendu la main. Et d’ailleurs, Rigobert Song a fait quelque chose pour qu’il n’y ait pas une sorte de compétition comme il y en avait souvent entre Thomas Nkono et Joseph Antoine Bell.

Il a abandonné Ondoa pour prendre uniquement Onana et le mettre en confiance. (…) Au moment de partir, Onana part à l’hôtel. Il a fait ses valises. Pour l’instant, il n’a pas encore décollé juste parce qu’il n’y a pas de vol direct. Mais cependant, il faut savoir que là, c’est une affaire d’autorité entre le sélectionneur et le joueur ».

Rappelons qu’après avoir écopé de sa sanction, le gardien de l’Inter Milan a quitté le Qatar hier. Ses coéquipiers disputent le 3e et dernier match de poule contre le Brésil vendredi prochain.

Lire Aussi  Nabilla : à quelques jours de son accouchement, sa mère est très inquiète
Advertisement

Á La Une