Connect with us

Divertissement

Elections en Côte d’Ivoire: En finir avec la culture de la triche (Opinion)

Published

on

La Côte d’Ivoire vit actuellement au rythme des préparatifs des élections municipales et régionales, prévues en 2023. Le spectacle qu’il est donné de voir montre qu’il est à désespérer des ivoiriens. L’opération de révision de la liste électorale à peine entamée, des voix s’élèvent çà et là pour dénoncer des irrégularités constatées.

Côte d’Ivoire: En finir avec cette mentalité qui consiste à prendre des raccourcis pour obtenir des positions dominantes

Exploitant la possibilité que donne la loi électorale à tout citoyen de s’inscrire dans un lieu de vote de son choix, de potentiels candidats organisent de véritables « razzias », pour déverser de potentiels électeurs dans les localités où ces futurs électeurs n’ont ni intérêts, ni attache. Pour un billet de 2000 FCFA, un morceau de pain et une boîte de sardine, de nombreux villages sont vidés de leurs électeurs qui sont convoyés là où le potentiel candidat voudrait bien être celui qui tiendra en mains, la destinée de la cité visée. Ainsi, on peut avoir des candidats vomis par les populations de leurs localités, mais élus grâce à ces « électeurs mercenaires voltigeurs » qui n’ont aucun intérêt dans la localité et qui se moquent éperdument de la vie de ceux dont ils modifient le vote.

Lire Aussi  « Il y a au moins deux joueurs homos3xuels dans chaque club », dixit Patrice Evra

Cette opération qui se faisait en « sourdine », jusqu’à une certaine date, s’est véritablement étendue et semble rentrer dans la norme des choses. Depuis 2011, à la même période, ce sont des convois de plusieurs cars qu’on voit transporter « des électeurs nomades » vers des localités que certains d’entre eux découvrent pour la première fois. Ce souci qu’ont de potentiels candidats de se constituer un bétail électoral, à moindre frais, ne va pas sans incident dans certains centres d’enrôlement, où les altercations sont légion. De plus en plus des voix s’élèvent pour protester contre cette véritable triche qui n’honore pas ceux qui s’y adonnent. Seront-elles entendues ? Rien n’est moins sûr ! Le député-maire de Tiassalé, dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, dénonce cette pratique qui s’opère dans sa ville.

Quelle considération peut-on avoir pour des candidats qui trichent déjà à la base ?

Il dénonce des personnes convoyées à bord de plusieurs cars depuis Abobo, pour se faire enrôler à Tiassalé et modifier durablement la population électorale de cette ville. La Cei locale n’a pas mis du temps pour réfuter les affirmations du député-maire. En dépit des précisions données par M. Ebrottié, porte-parole de la Cei, sur les conditions d’inscription sur la liste électorale, les protestations vont crescendo et les échauffourées continuent. En tout état de cause, quelle considération peut-on avoir pour des candidats qui trichent déjà à la base ?

Lire Aussi  CAN 2021 / La Côte d’Ivoire dans la tourmente : l’énorme boulette du gardien enflamme la toile

Quelle image doit-on retenir de ces individus à la morale douteuse qui s’adonnent à cette honteuse pratique ? Qu’en sera-t-il des deniers publics aux mains de personnes sans scrupules, prêtes à toutes les combines pour se faire élire ? Les affirmations et les dénégations qui fusent de partout, ne sont pas faites pour rassurer. Ne dit-on pas qu’il n’y a pas de fumée sans feu ? La Commission Electorale Indépendante (CEI) demande à cet effet que toutes les anomalies constatées soient portées en contentieux, qu’elle examinera et videra à temps opportun. Cela est une bonne chose. Mais le hic, c’est qu’au vu de ce que cette institution a eu à vider comme contentieux lors des élections municipales passées, au vu de sa composition (déséquilibrée), de nombreux ivoiriens restent…dubitatifs.

Lire Aussi  Laura et Nikola : il se seraient mariés en secret il y a quelques années

C’est le lieu d’en appeler à la conscience de tous les ivoiriens, quel que soit leur bord. Il est temps d’en finir avec cette mentalité qui consiste à prendre des raccourcis pour obtenir des positions dominantes, et qui défient la morale. Il ne serait pas bienséant de laisser croire à la jeunesse, relève de demain, que tous les moyens sont bons pour atteindre ses objectifs. La pratique ci-dessus évoquée n’est rien d’autre que de la triche qui ne doit pas prospérer. Ainsi va le pays. Mais arrive le jour où l’ivraie sera séparée du vrai.

Advertisement

Á La Une